Le "discours spécial" du Mémorial 2018 des Témoins de Jéhovah a fuité sur Internet. Ce discours, prononcé une semaine avant le Mémorial contrairement aux habitudes, a pour but affiché de répondre à la question "Qui est vraiment Jésus-Christ ?". Une question fort intéressante. Voici le plan de ce discours de 30 minutes ainsi que quelques commentaires sur son contenu.

Ce discours sera donc prononcé le week-end du 24 mars 2018 dans toutes les congrégations des Témoins de Jéhovah.

Plan du discours spécial du Mémorial 2018 des Témoins de Jéhovah

Les numéros en rouge renvoient à des commentaires dans la seconde partie de cet article.

Beaucoup ne savent pas qui est vraiment Jésus (4 min.)

  • Jésus est largement reconnu comme étant l'un des personnages les plus influents de l'Histoire (w05 3/15 3-4 §2-3; g16.5 3).
    • Au premier siècle, beaucoup ne comprenaient pas qui était réellement Jésus [Lire Matthieu 16:13, 14] (w01 12/15 3-4 §2)
      • Certains attendaient de lui qu'il soit un activiste politique, un philanthrope, ou un juge ( Lc 12:13; Jn 6:15, 26)
    • Aujourd'hui, beaucoup n'ont pas été bien informés sur Jésus et le voient vaguement comme un homme bon, un prophète ou un réformateur.
      • Des millions de prétendus chrétiens croient qu'il est Dieu (1).
  • Que dit la Bible sur l'identité de Jésus, sur le pourquoi de sa venue sur terre et sur ce qu'il fait actuellement ? 

Quelle est la vérité sur Jésus ? (12 min.)

  • La Bible contient une compilation fiable de la personnalité unique de Jésus, de ses enseignements et de ses actions, prouvant ainsi qu'il n'était pas un homme ordinaire (Mt 7:28, 29; 9:35, 36; Mc 6:2).
    • Il possédait des qualités attrayantes (jy 317)
    • Ses enseignements aidaient ses auditeurs à s'approcher de Dieu (Mt 6:9-15)
    • Il a réalisé de nombreuses prophéties prononcées des siècles à l'avance (bh 199-201)
    • Il n'a pas prétendu être Dieu, et ses premiers disciples ne le prenaient pas pour Dieu (2) [Lire Matthieu 16:15, 16] (Jn 10:36)
      • Jésus a attribué à Dieu tout le mérite de ses enseignements et de ses oeuvres de puissance (Jn 7:16; 14:10)
  • Jésus a eu une existence pré-humaine dans les cieux (Jn 6:38)
    • Il était la première et unique création directe de Jéhovah Dieu; il est donc à juste titre appelé "Fils unique de Dieu" (3) (Jn 3:18; Col 1:15, 16)
    • Il a été envoyé sur terre pour enseigner la vérité et pour proclamer le Royaume de Dieu (Mt 4:17; Jn 18:37) (4)
    • Il est devenu le Messie promis, ou Christ, qui donnerait sa vie pour l'humanité (Jn 3:16)
    • Jésus a été ressuscité dans les cieux (5), où Jéhovah lui a délégué l'autorité du Royaume (Mt 28:18; Ac 2:32, 33; cl 88-89 §6)

Jésus-Christ est un Souverain idéal (8 min.)

  • L'humanité a désespérément besoin d'un bon gouvernement (Ec 8:9)
    • Jésus possède les qualités et les compétences attendues d'un bon dirigeant (w02 3/15 6 §4; it-2 70 §5)
      • Il a même démontré son pouvoir sur les éléments, sur la maladie et sur la mort (Mt 8:1-3; Mc 4:39; Jn 11:43, 44)
  • Jésus s'est détourné de ceux qui voulaient en faire un roi sur terre (Jn 6:14, 15)
    • Son Royaume ne fait pas partie du monde politique placé sous le contrôle de Satan (Jn 18:36; 1Jn 5:19) (6)
    • Jésus a attendu le temps fixé par Jéhovah pour établir le gouvernement céleste (Heb 10:12, 13) (7)
  • Les prophéties bibliques indiquent que Jésus règne actuellement au ciel en tant que Roi du Royaume de Dieu (8) (Mt 24:3-12)
    • Jésus va bientôt reproduire à l'échelle mondiale les oeuvres qu'il a accomplies lorsqu'il était sur terre (Lc 7:21, 22; Re 21:3, 4)
    • Des personnes de toutes origines sont maintenant invitées à devenir citoyens du gouvernement de Dieu (9) (Mt 24:14; 28:19, 20)

Apprenez à connaître le véritable Jésus-Christ (6 min.)

  • La vérité sur Jésus est un précieux don de Jéhovah Dieu [Lire Matthieu 16:17]
    • Vous pouvez trouver la joie et la paix dès maintenant en imitant l'exemple de Jésus et en appliquant ses enseignements dans votre vie (10) (Mt 7:24, 25; 11:28-30; 1Pi 2:21)
  • La vérité sur Jésus peut vous apporter le bonheur pour toujours (Jn 17:3) (11)
    • Beaucoup ont entendu dire que Jésus est mort pour nous
    • Comment la mort d'un seul homme peut-elle rendre possible la vie éternelle pour beaucoup ?
    • Est-ce que la mort de Jésus il y a près de 2000 ans peut nous affecter aujourd'hui ?
      • Ces questions seront abordées lors du Mémorial de la mort de Jésus [Lancer la vidéo d'invitation de 1 minute 41 "En souvenir de Jésus et de son sacrifice" et inviter chaleureusement tous les auditeurs à y assister]
  • Que votre priorité soit de connaître le véritable Jésus-Christ (12) - la disposition de Dieu pour la vie (Jn 14:6)

Commentaires à propos de ce discours spécial du Mémorial 2018 des Témoins de Jéhovah

Voici, sans prétention de ma part, quelques commentaires en rapport avec certaines affirmations de ce discours. N'hésitez pas à vous manifester respectueusement dans les commentaires pour apporter des compléments ou des réfutations argumentées. 

(1) "Des millions de prétendus chrétiens croient qu'il est Dieu"

Et ces millions de chrétiens dont je fais partie se basent sur la Parole de Dieu pour affirmer une telle chose. Pour les Témoins de Jéhovah, affirmer que Jésus est Dieu revient à dire que Jésus est le Père. Or c'est faux. Affirmer que Jésus est Dieu, c'est dire que Jésus est pleinement divin. Croire que Jésus est Dieu, c'est tout simplement croire "qu'en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité" (Colossiens 2:9). Ce n'est pas un blasphème, c'est la vérité biblique. Pour plus d'information voir les articles ci-dessous :

(2) Jésus "n'a pas prétendu être Dieu, et ses premiers disciples ne le prenaient pas pour Dieu"

En se présentant comme "Fils de Dieu" ou Messie, il se déclarait automatiquement comme pleinement divin de par sa filiation divine. C'est pour cela qu'à plusieurs reprises les Juifs ont voulu le lapider pour blasphème (Jean 8, Jean 10...). Il ne se faisait pas pour autant l'égal du Père mais il était sa représentation humaine ("Qui m'a vu a vu le Père") ! Thomas ne s'y est pas trompé lorsqu'il s'est exclamé, en s'adressant à Jésus : "Mon Seigneur et mon Dieu !" (Jean 20:28). Les premiers chrétiens ne se trompaient pas non plus lorsqu'ils le priaient ou invoquaient son nom sans cesse (Actes 9:14, 21; 22:16; 1 Corinthiens 1:2, 16:22). La Bible est claire : Jésus est bien le Dieu et Sauveur pour les chrétiens (Tite 2:13). Mais il n'est pas pour autant le Père. Il s'agit toujours d'un seul et même Dieu, manifesté en plusieurs personnes. Les Témoins de Jéhovah refusent de voir cette nuance.

(3) "Jésus était la première et unique création directe de Jéhovah Dieu"

C'est faux. Jésus n'a pas été créé puisque "tout ce qui a été créé l'a été par lui et rien de ce qui a été créé ne l'a été sans lui" (Jean 1:1-3). De plus le texte de Colossiens 1:15, 16 utilisé par les Témoins de Jéhovah est modifié dans leur propre Bible pour coller à leur doctrine. Il y ajoutent à plusieurs reprises le mot "autres" pour sous-entendre que Jésus fait partie de la création. Lu dans une Bible respectueuse du texte original, le texte dit exactement l'inverse de ce que veulent lui faire dire les Témoins. Jésus est tout simplement la Parole créatrice de Dieu, par nature présente en lui de toute éternité. Voir les articles :

(4) "Jésus a été envoyé sur terre pour enseigner la vérité et pour proclamer le Royaume de Dieu"

Certes mais il a surtout été envoyé sur terre en tant que "Sauveur", un titre qui n'est pas cité une seule fois dans tout le plan de ce discours ! "Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui" (Jn 3:17). C'était là la mission principale de Jésus-Christ lorsqu'il est venu sur terre, pourquoi les Témoins de Jéhovah occultent-ils cette vérité pourtant basique sur Jésus ? Jésus ferait-il concurrence à leur organisation ? (voir aussi Luc 1:69, 2:11; Jean 4:42; Actes 13:23...). Jésus est LE SAUVEUR, c'est pour cela qu'il est venu sur terre avant toute autre chose !

(5) "Jésus a été ressuscité dans les cieux"

C'est faux et aucun texte biblique ne vient appuyer cette affirmation. La "résurrection céleste" enseignée par les Témoins de Jéhovah n'a strictement aucun fondement biblique. Jésus est bel et bien ressuscité sur terre, physiquement, dans son propre corps comme il l'avait promis (Jean 2:19-22). Voir l'article :

Cette fausse doctrine des Témoins de Jéhovah a des implications majeures. D'une part elle leur sert à justifier le retour invisible de Christ en 1914 (puisque selon eux Jésus n'a plus de corps et qu'il doit revenir de la même manière qu'il est parti selon Actes 1:11). D'autre part elle leur sert d'appui pour enseigner que les chrétiens "oints" ressuscitent eux aussi directement au ciel de manière invisible depuis 1914 puisque la Bible dit clairement que les chrétiens ressusciteront à l'image de Christ (Romains 6:5; 1 Corinthiens 15:51-53). Evidemment si Jésus est ressuscité physiquement et corporellement sur terre ces deux doctrines ne tiennent plus. Voir les articles :

(6) "Son Royaume ne fait pas partie du monde politique placé sous le contrôle de Satan"

Ce n'est pas ce que dit Jésus. Lorsque Jésus dit que son Royaume n'est pas de ce monde, il veut seulement dire que son Royaume n'est pas établi sur cette terre. En Jean 18:37 Jésus précise bien que son Royaume "n'est pas d'ici-bas". En effet, son "Royaume des cieux" se trouve, logiquement, au ciel. Il s'étendra sur la terre lors de la "nouvelle création" à la fin des mille ans (Apo 21:1, 2).

(7) "Jésus a attendu le temps fixé par Jéhovah pour établir le gouvernement céleste"

Les Témoins de Jéhovah croient que ce "gouvernement" a été établi de manière invisible en 1914. Mais à aucun moment la Bible ne parle d'un "gouvernement". Cette expression qui reviendra plusieurs fois dans le discours est une manière peu subtile de faire rentrer l'organisation et sa classe des 144000 "oints" dans le cadre du Royaume promis par Jésus. En effet, les Témoins de Jéhovah enseignent que ce fameux "gouvernement" sera composé de 144000 "oints", dont font évidemment partie les leaders de leur organisation ! La Bible, y compris Hébreux 10:12, 13 cité dans le discours, n'enseigne rien de tel. Jésus n'a pas besoin d'un gouvernement composé d'humains pour régner. Il a reçu tout pouvoir dès sa résurrection et son ascension, il n'a pas eu besoin d'attendre 1914 (Mat 20:28). Hébreux 10:12 prouve d'ailleurs que déjà au premier siècle Jésus était "assis pour toujours à la droite de Dieu" (voir aussi Hé 1:3, 13; Ephésiens 1:20). Selon 1 Corinthiens 15:25, cette domination de Jésus prendra fin lorsque tous ses ennemis, y compris la mort, seront vaincus. Cela se produira à la fin des 1000 ans (Apo 21:3, 4).

(8) "Les prophéties bibliques indiquent que Jésus règne actuellement au ciel en tant que Roi du Royaume de Dieu"

Là encore une discrète allusion à 1914... Nul besoin d'interprétations farfelues de prophéties bibliques, la Bible dit clairement que Jésus a pris le pouvoir en l'an 33 de notre ère, après sa résurrection et son ascension (voir point précédent). La prophétie de Matthieu 24 citée en référence pointe vers le futur retour de Christ lors du jugement final, il n'y a pas de rapport avec son intronisation.

(9) "Des personnes de toutes origines sont maintenant invitées à devenir citoyens du gouvernement de Dieu"

"Devenir citoyens du gouvernement de Dieu". Voila encore une formulation qui n'a rien à voir avec la Bible. Ce n'est pas à cela que nous invite Jésus ou la Bible. Les personnes de toutes origines sont invitées à connaître Jésus-Christ, à s'unir à lui par la foi et à devenir enfants de Dieu pour leur bonheur (Jean 6:35, 53-58; 1 Jean 5:1-5...). Il ne s'agit certainement pas de se soumettre à un "gouvernement" (composé en partie de 144000 Témoins de Jéhovah, dont leurs dirigeants) mais de bénéficier de la grâce de Dieu ! Voir l'article :

(10)(11) et (12) Le bonheur, la joie, la paix ou le salut ne proviennent pas d'une connaissance intellectuelle ou de la mise en pratique de règles et de lois. Le bonheur, la joie, la paix et même le salut découlent d'abord et surtout d'une relation avec Dieu et avec le Seigneur Jésus ainsi que d'une profonde reconnaissance pour la grâce qui nous a été donnée par Jésus-Christ. Le verbe "connaître" dans la Bible (cf. Jean 17:3) implique d'ailleurs bien plus qu'une connaissance intellectuelle de Dieu ou de Jésus. C'est une relation profonde et intime avec le Seigneur qui doit, avant toute autre chose, nous apporter l'épanouissement et le bonheur en tant que chrétiens (2 Corinthiens 5:17-21; Ephésiens 3:12; Philippiens 3:8-11...). Mais en présentant les choses ainsi, on comprendrait évidemment que faire partie de l'organisation des Témoins de Jéhovah n'a aucune importance. D'où l'accent mis sur la connaissance, les oeuvres et la pratique (dans le cadre du "gouvernement" de l'organisation) plutôt que sur une relation profonde et personnelle avec Dieu par Jésus-Christ et lui seul (Jean 14:6).

Conclusion

Au premier abord, le thème de ce discours paraissait prometteur. Après tout, un discours centré sur Jésus-Christ est plutôt une denrée rare chez les Témoins de Jéhovah. En outre beaucoup de choses sont bibliquement justes dans ce plan. Mais quelle déception de constater qu'une fois encore ce discours sur Jésus n'est qu'un prétexte pour faire passer des enseignements non bibliques sur sa condition, sa nature, son rôle et le type de relation que nous devons avoir (ou ne pas avoir) avec lui... Quel dommage et quel gâchis ! Des millions de personnes, dont beaucoup de non Témoins spécialement invités pour l'occasion seront malheureusement détournées du véritable évangile biblique centré sur la grâce, non sur la soumission à un "gouvernement" qui n'a rien de biblique.

A la fin de ce discours, la question que se poseront les assistants néophytes ne sera pas "Comment me rapprocher de Dieu et de Christ ? Comment renforcer ma relation avec le Seigneur ?" mais plutôt "Que dois-je faire pour devenir citoyen du gouvernement de Dieu ?". La réponse à cette question est déjà toute prête chez les Témoins de Jéhovah. Il s'agira d'étudier leurs publications, d'assister à leurs réunions, de prêcher leurs doctrines, de "coopérer" avec leurs leaders et d'accomplir bien d'autres oeuvres encore pour seulement espérer un jour être sauvés (comparer avec Ephésiens 2:8-10)... Et c'est ici que, pour les moins vigilants, le piège se refermera. Restons optimistes malgré tout et espérons que ce Mémorial 2018 sera l'occasion pour certains de se réveiller et de constater l'insulte que représente cette cérémonie envers le sacrifice de Jésus-Christ.

Voir aussi : 


Commentaires  

+2 #1 Pascal 31-10-2017 16:20
C'est vraiment dommage que la religion des témoins de Jéhovah continue de nier la divinité de Jésus-Christ et de minimiser l'importance fondamentale de Jésus-Christ dans le salut de tout humain ! Jésus est à la fois l'instrument du salut et le salut même ( Luc 2:29-31,Actes 4:12,Jean 14:6, 1Jean 5:11-12 ,Jean 3:36).Le salut est en Jésus-Christ .Dieu le Père donne le salut seulement par Jésus-Christ Jean 3:16 ) . il n'y a de salut que par la foi en Jésus-Christ ( Romains 3:23-26 ) .
Signaler à l’administrateur
+1 #2 Nicodème 01-11-2017 16:43
Je commencerai par nuancer la première affirmation:
« Jésus est largement reconnu comme étant l'un des personnages les plus influents de l'Histoire ».
Non, les preuves de l’existence de Jésus manquent cruellement, il est donc délicat de lier Jésus à l’Histoire.
Celles de son existence fabriquée pour la cause sont nombreuses et très argumentées.
Il n’empêche que l’influence du christianisme depuis 2000 ans sur notre vie et façon de penser est effectivement phénoménale (et pas forcément toujours bénéfique).
Étudier la question de son historicité est passionnant pour celui qui aime la vérité car il y aurait supercherie intellectuelle.

Maintenant si c’est juste le message du Christ et de la bible qui importe la question de sa véritable origine et de sa présence terrestre historique ne se posent pas. Il faut accepter de rester dans le domaine de la croyance et des idées.
Signaler à l’administrateur
+3 #3 Pascal 01-11-2017 19:57
Citation en provenance du commentaire précédent de Nicodème :
Je commencerai par nuancer la première affirmation:
« Jésus est largement reconnu comme étant l'un des personnages les plus influents de l'Histoire ».
Non, les preuves de l’existence de Jésus manquent cruellement, il est donc délicat de lier Jésus à l’Histoire.
Celles de son existence fabriquée pour la cause sont nombreuses et très argumentées.
Il n’empêche que l’influence du christianisme depuis 2000 ans sur notre vie et façon de penser est effectivement phénoménale (et pas forcément toujours bénéfique).
Étudier la question de son historicité est passionnant pour celui qui aime la vérité car il y aurait supercherie intellectuelle.

Maintenant si c’est juste le message du Christ et de la bible qui importe la question de sa véritable origine et de sa présence terrestre historique ne se posent pas. Il faut accepter de rester dans le domaine de la croyance et des idées.

L'article en question ne traite pas de la réalité de l'existence réelle de Jésus-Christ ,toutefois il est souligner qu'il existe de solides preuves de l'existence de Jésus, et une meilleure historicité de son existence que pour Jules César et Alexandre le Grand ! En 336 avant Jésus-Christ ,Alexandre le Grand est devenu roi de Macédoine.L'histoire d'Alexandre provient de cinq sources antiques, écrites 300 ans ou plus après sa mort.Il n'existe pas un seul témoignage direct de l'existence d'Alexandre.Cependant, les historiens sont convaincus qu'Alexandre a réellement existé.Essentiellement parce-que les récits sur sa vie sont confirmés par l'archéologie et son impact sur l'histoire. De la même manière, l'existence de Jésus doit être supportée par : 1- L'archéologie 2-Les anciens récits de source non chrétienne 3- Les anciens récits de source chrétienne 4-Les anciens manuscrits du nouveau testament 5-L'impact historique .Ces documents réunis attestent bien la réalité de l'existence de Jésus .Aucune autre personne de l'histoire ancienne n'est aussi bien documentée que Jésus.
Signaler à l’administrateur
+3 #4 Pascal 01-11-2017 20:43
L1-L' archéologie : Les découvertes les plus remarquables sont celles de plusieurs anciens manuscrits situés entre le 18eme et le 20eme siècle. Les archéologues ont aussi découvert de nombreux emplacements et reliques concordant avec les récits du Nouveau Testament sur Jésus.Malcom Muggeridge,un journaliste britannique considérait Jésus comme un mythe jusqu'à ce qu'il voit ces preuves au cours d'une mission en Israël pour la BBC.Avant le 20eme siècle, l'existence de Caiphe et de Ponce Pilate ,deux hommes ayant côtoyé et parlé à Jésus lors de son procès, n'était supportée par aucune preuve et les sceptiques s'en servaient pour défendre leur théorie du mythe de Christ. Cependant, en 1961,les archéologues firent la découverte d'un bloc de calcaire dans lequel était écrit le nom de Ponce Pilate,préfet de Judée.Et en 1990,un ossuaire portant l'inscription de Caiphe fut découvert par des archéologues.Celle-ci fut vérifiée et reconnue authentique au-delà de toute doute raisonnable.Jusqu'à 2009,il n'existait pas de preuve tangible de l'existence de la ville de Nazareth,et les sceptiques ne manquaient pas de s'en servir.Dans le mythe de Nazareth,Salm en parlait en 2006 comme un coup fatal pour le christianisme. Mais en 2009,l'archéologie prouva l'existence de la ville Nazareth au premier siècleBien que ces découvertes archéologiques ne prouvent pas à ue Jésus y aient vécu,elles contribuent à la véracité des témoignages des évangiles concernant sa vieLa documentation en récits est très rare pour les personnes ayant vécu au temps de Christ..Selon E.M.Blaiklock,il n'existe rien du temps de Christ,même pour les grands leaders profanes tels que Jules César .Pourtant, aucun historien ne met en question l'existence de César.Et Darell Bock fait remarquer qu'il est surprenant que Jésus apparaisse dans les source n'ayant été ni un grand chef militaire,ni une figure politique importante.Un total de 9 écrivains antiques profanes mentionent Jésus comme une personne réelle. 'L'historien Paul Johnson remarque " Si nous considérons que Tacite ne survit que grâce à un seul manuscrit médiéval,la quantité des manuscrits anciens du nouveau testament est remarquable ".
Signaler à l’administrateur
+3 #5 Pascal 02-11-2017 20:16
4Jésus a été envoyé sur terre pour enseigner la vérité et annoncer le Royaume de Dieu. Jésus a été bien plus qu'un instrument envoyé pour annoncer la vérité, il était lui-même cette vérité qu'il proclamait ( Apocalypse 19:11,Jean 14:6 ).Contrairement aux prophètes qui l'ont précédé, La venue de Jésus dans le monde est la venue de la vérité ( Jean 1: 14,17).Connaître Jésus-Christ c'est connaître la vérité qui affranchit du péché ( Jean 8:32).En effet,
Signaler à l’administrateur
-3 #6 Nicodème 02-11-2017 20:19
Il faudrait un sujet entier pour traiter les preuves et probabilités de l’inexistence de Jésus, ou de sa construction à postériori par la formidable machine de guerre idéologique initiée par Constantin.
Ci joint quelques pistes de réflexion:

l. Possibilité d'une illusion mythique

Le christianisme n'est pas la seule religion qui professe la foi en un homme-dieu ou en un dieu fait homme.
Des exemples analogues s'observent en grand nombre dans les cultes anciens et tout le monde s'accorde à reconnaître qu'il s'agit là, en règle générale, de simples mythes (les fidèles d'Osiris, d’Attis, de Mithra).
Bien mieux, en Palestine même, dans la région de Samarie, un culte était rendu, vers le début de notre ère, à un sauveur divin venu parmi les hommes pour leur révéler en des discours d'une haute sagesse accompagnés de miracles stupéfiants, une « gnose » ou « science » suréminente, celle de leur origine céleste, de leur nature spirituelle et de leur destinée immortelle. Ce personnage transcendant portait le nom de Simon, sans doute dérivé de celui du dieu phénicien Eshmun. Les auteurs chrétiens, pour le disqualifier, l'ont surnommé « le magicien ». Mais il était considéré par ses fidèles comme un vrai fils de Dieu, qui avait pris une forme humaine afin de sauver. Il n’y a pas plus de raison d'admettre l'existence du susdit Simon.
Signaler à l’administrateur
+1 #7 Pascal 02-11-2017 21:20
Jésus a attribué à Dieu tout le mérite de son enseignement et de ses oeuvres de puissance Bien sûr, Jésus a évidemment attribué tout le mérite de son enseignement et de ses œuvres de puissance à Dieu,car il est Lui-même Dieu.Quoi de plus normal ? Jésus,dans sa position de Fils de Dieu et en plus abaissé provisoirement à la condition humaine, glorifiait certainement Dieu le Père ( Jean 17:4) en lui attribuant toute la gloire,l'honneur et la puissance qui se manifestait en lui.Dieu le Père Lui aussi ne manquait pas de glorifier Jésus ( Jean 12:28,Jean 17:5,,Jean 12: 12:23,).Jésus avait lui-même le pouvoir sur la mort et il avait choisi volontairement de mourir ( Jean 10:17-19) et en même temps montrer sa son obeissance et sa soumission au Père. Le Père l'a glorifié en lui donnant le nom au-dessus de tous les noms,et en remettant toutes choses entre ses mains .
Signaler à l’administrateur
+1 #8 Pascal 03-11-2017 10:49
Les mythes ont peu ou pas d'impact sur l'histoire.L'historien Thomas Carlyle a déclaré :" l'histoire du monde n'est que la biographie des grands hommes." Les mythes ne survivent pas pendant des siècles au-delà de leur contexte socio-culturel. Tous les hommes-dieux mythiques et mythologiques ne survivent que dans les livres d'histoire ,mais Jésus christ ,Lui est encore très actuel aujourd'hui plus de 2000 ans après son apparition sur la terre.Davantage de livres ont été écrits sur Jésus que sur toute autre personne de l'histoire. Les films sur Jésus se multiplient chaque année, mais bien plus encore,Jésus est considéré comme un personnage réel et historique, pas comme un personnage mythologique.Time magazine a classé Jésus-Christ numéro un dans la liste des personnages les plus influents de l'histoire du monde.Plusieurs autres sites et livres le classent parmi les plus populaires personnages de l'histoire et les plus influents, donc ils le considèrent comme réel. Aucun personnage mythologique n'est jamais classé dans ces listes.Jésus a été en 2016 le personnage le plus populaire sur Google. Contrairement aux autres religions, Jésus est le seul personnage religieux à être reconnu par une autre religion ( l'islam ,deuxième plus grande religion du monde ).L'historicité de Jésus-Christ le classe parmi les personnes réelles et non mythologiques.Jésus-Christ est présenté comme reel par plusieurs historiens de l'Antiquité,dont Tacite,le plus renommé des historiens romains,et aussi Suétone.Des fonctionnaires romains ont également attesté l'existence de Jésus comme Pline le Jeune,l'empereur Trajan,l'empereur Adrien .Ceci entré le 1er et le second siècle.plusieurs écrivains païens de l'Antiquité mentionnent Jésus tels Thalès, Phlegon,Lucien de Samosate ,Mara Bar-Serapion,..Les historiens antiques juifs également mentionnaient Jésus ( les juifs pourtant étaient les adversaires farouches du christianisme)..Dont le célèbre Josèphe Flavius,.Jésus est mentionné dans des ecrits rabbiniques anciens ( le Talmud) comme réel, sa naissance est même attribuée à une supposée prostitution de Marie.
Mis
Signaler à l’administrateur
+1 #9 Pascal 03-11-2017 11:07
Contrairement aux adeptes des mythes,les fidèles de Jésus ont réellement cru en Jésus-Christ et en son message,car ils sacrifiaient leur vie pour proclamer la véracité de la résurrection de Jésus-Christ.D'autre part,les histoires de dieu mort et ressuscité plus ou moins comparables au récit de la mort et résurrection de Jésus,ne sont apparues qu'au moins 100 ans après les témoignages de la résurrection de Jésus.Les récits d'Horus,d'Osiris,et de M Mithra, mourant et se relevant d'entre les morts,n'étaient pas des mythologies originales,mais furent greffées à leurs mythes après les récits de l'Évangile furent écrits.T.N.D Mettinger,professeur à l'Université de Lund écrit que tous les intellectuels modernes savent qu'aucun récit de dieux mourant et se relevant n'a précédé le christianisme,il sont tous postérieurs au premier siècle.
Signaler à l’administrateur
-2 #10 Nicodème 03-11-2017 12:44
Suite des arguments,
2. Vraisemblance d'une illusion mythique

La Palestine, au début de notre ère, n'était pas un pays perdu où des événements notables auraient pu se produire sans qu'on n'en sût rien dans le reste du monde. Elle était occupée alors, d'une manière solide et permanente, par les Romains. Or, aucun d'eux ne lui consacre la moindre allusion. Ce silence surprend chez des témoins tels que Sénèque et Pline l'Ancien. L'un professait des idées très proches de celles dès chrétiens. Il n'eût donc pu manquer de s'intéresser à leur premier maître si par hasard il l'eût connu. L'autre avait une information immense due à sa curiosité universelle. Il parle en connaisseur de la Palestine . Tous deux restent muets au sujet de Jésus.

Les Juifs eux-mêmes ne paraissent pas mieux le connaître au cours du 1er siècle. Philon d'Alexandrie écrit vers l'an 40 et il donne quelques indications sur les rapports fort peu cordiaux que Pilate entretenait avec ses administrés. L'occasion s'offrait ici à lui de faire une brève allusion à Jésus. Il eût dû s'intéresser d'autant plus à sa prédication que lui-même professait des doctrines très proches de l'Évangile. Il ne le nomme même pas.
Signaler à l’administrateur
-2 #11 Nicodème 03-11-2017 13:14
Plus sérieux encore est le silence de l'historien Flavius Josephe. Celui-à était un pur palestinien, très curieux de tout ce qui se rapportait au passé de son pays, fort bien documenté sur tous les événements de son époque. Ces écrits nous donnent toutes sortes d'indications précises sur une foule de gens, inconnus par ailleurs, notamment sur ceux qui ont joué un rôle religieux. Ils ne disent pas un mot de Jésus, si ce n'est en un passage bizarre qui cadre mal avec le contexte, et que tous les critiques de quelque importance s'accordent aujourd'hui à regarder comme une interpolation d'un copiste chrétien. La présence même de ce texte, visiblement apocryphe, ne fait que souligner l'absence de toute donnée authentique sur le sujet dont il s'agit. Si l'on a éprouvé le besoin de faire dire à Josephe ce qu'il n'avait point dit, c'est évidemment parce qu'on a été choqué par son silence.
Son silence est d'autant plus étrange qu'il se trouve aggravé par celui d'un autre témoin de la même époque qui fut son compatriote et son rival. Juste de Tibériade écrivit peu après lui un nouveau récit de la guerre des Juifs et un nouvel abrégé de leur histoire. Or lui aussi restait absolument muet au sujet de Jésus.
Ses ouvrages ne sont pas arrivés jusqu'à nous. Mais le patriarche de Constantinople Photius les lisait encore au IXe siècle. Il a laissé sur eux quelques brèves remarques dans un recueil de notes bibliographiques. Or il est dit entre autres choses, que « Juste ne fait aucune mention de la venue du Christ, des événements de sa vie de ses miracles ».
Signaler à l’administrateur
-2 #12 Nicodème 03-11-2017 19:10
3- Probabilité croissante d'une illusion mythique

Que vaut le témoignage des quatre Evangiles?
Pour y ajouter foi il faudrait connaître les auteurs de ces livres, savoir sur quoi se fondait leur rapport, quels moyens ils ont eus de se renseigner, jusqu'où est allée leur curiosité, dans quelle mesure ils ont été capables d'exactitude et de précision. Mais nous ne possédons sur eux aucun renseignement précis qui ait quelque valeur et qui puisse nous inspirer confiance.
Nous ne connaissons vraiment les évangélistes que par leurs œuvres. Les narrateurs ont vécu longtemps après les 'événements dont ils parlent, dans la première moitié du IIème siècle et loin du théâtre des événements qu'ils relatent. Ils divergent entre eux, ils se contredisent même sur des points de première importance. Or ce n'est point par suite du souci que doit avoir tout historien de ne rapporter que des faits bien établis, car ils n'hésitent pas à conter les prodiges les plus étranges, ceux qui laissent perplexes les gens les plus crédules. Si les miracles diffèrent dans leur forme d'un évangile à l'autre, c'est qu'ils sont mis au service d'une certaine théologie, qui varie d’un écrivain à l'autre. Ils sont destinés à montrer tantôt que Jésus est le Christ, le messie prédit par les prophètes juifs, tantôt qu'il est la lumière et la vie dont parlent les Hellènes, quelquefois qu'il est venu pour porter la loi de Moïse à sa plus haute perfection, d'autres fois que son but a été plutôt de l'abroger. Toujours et partout, leur héros se présente à nous non comme un personnage vivant, en chair et en os, mais comme une sorte de fantôme abstrait, comme une idée qui marche.
Signaler à l’administrateur
+1 #13 Junior Balogun 04-11-2017 10:23
En lisant ce plan de discours je suis choqué par la phrase qui dit que Jesus est ressuscité dans les cieux, j'ai eu froid dans le coprs en lisant cette phrase. Les Temoins sont une Organisation antichrist avec des enseignements demoniaques. ça me rappelle un de leurs enseignements qui dit que Jesus est né de nouveau. Cette Organisation est sous le pouvoir des demons, car si le College central était conduit par l'Esprit Saint de Dieu il n'y aurait jamais eu des enseignements blasphematoires de ce genre. S'il y a des gens sur ce site web qui continuent à croire que cette Organisation est celle de Dieu, ils se trompent, il est urgent pour eux de se lancer dans une serie des prieres (et le jeune si possible) pour que Dieu leur ouvre les yeux.
Signaler à l’administrateur
+1 #14 Pascal 04-11-2017 12:42
Les preuves de l'existence de Jésus sont suffisantes pour attester de sa réelle existence historique et infirmer les thèses mythistes à son égard.Et pour paraphraser Simon Mimouni,nous pouvons dire que Jésus est le personnage le mieux attesté de l'Antiquité,et la diversité des sources le concernant rend la thèse mythiste insoutenable. Pour autant, cela suffira-t-il à convaincre les sceptiques ? Je ne pense pas une seconde .En dépit de toutes ces preuves qui conduisent nécessairement à accepter l'existence historique de Jésus de Nazareth,des motifs idéologues non rationnels et autres peuvent toujours empêcher les gens d'accepter cette évidence. Ils pourront toujours évoquer les preuves qui manquent pour soutenir la thèse mythique,et ignorer les preuves suffisantes qui existent.Pourtant,ils ne realisent pas que,appliquer cette façon de voir à tous les autres personnages antiques rendrait bien plus caduc leur existence,que celle de Jésus. F F Bruce ,un historien du Nouveau Testament ,à propos des thèses mythistes sur le Christ,conclut ainsi : " Si certains se plaisent à élaborer des théories sur un "Christ mythique",ils peuvent en tout cas pas le faire sur la base des preuves historiques.L'historicité de Jésus est aussi évidente pour l'historien impartial que celle de Jules César.Ce ne sont certes pas des historiens qui propagent les théories du Christ-mythe".
Signaler à l’administrateur
+1 #15 Pascal 05-11-2017 17:08
Vous pouvez trouver la joie et la paix dès maintenant en imitant l'exemple de Jésus et appliquant ses enseignements dans votre vie. Quelle manière astucieuse de reléguer le rôle de Jésus-Christ dans le salut à un simple modèle et à celui d'un porteur d'enseignement ! En fait, loin d'être seulement un "exemple à suivre" et un porteur de message,Jésus est lui-même l'objet du salut,celui qui octroie la vie éternelle et en qui réside cette vie ( 1Jean 5:11-12,Jean 6:40,47).Dans la Nouvelle Alliance ( l'ère de la Grâce), Dieu le Père ( YHWH) fait place à Dieu le Fils ( Jésus) pour être l'objet de la foi qui sauvera tous les humains ( Jean 3:16 ,Jean 6:29).Faire l'oeuvre/volonté de Dieu le Père consiste donc à croire en Jésus ( Jean 6:29).Il a donc remis toutes choses entre les mains du Fils ( Jean 3:35).Voilà pourquoi c'est pas la foi en YHWH qui sauve ,mais la foi en Jésus-Christ ( Galates 2:16,Romains 3:22,26).Car en fait, la foi en Jésus-Christ est également la foi en YHWH ( Jean 12:44).Croire en Jésus-Christ, c'est croire en Dieu ( Actes 16:30-34).Cependant, l'inverse n'est pas possible,on ne peut pas prétendre croire en YHWH directement sans avoir cru et honoré d'abord en Jésus-Christ .On a YHWH ,le Père seulement par Jésus le Fils ( Jean 14:6).En dehors du Fils,on ne peut pas avoir le Père ( 1Jean 2:23).Celui qui n'honore pas le Fils n'honore pas non plus le Père ( Jean 5:23).Les témoins de Jéhovah sont donc dans une grande erreur,car le nom qu'ils honorent tout le temps est celui de Jéhovah,au lieu de celui de Jésus. Pourtant, le nom de Jésus est le seul qui ait été donné aux humains pour leur salut ( Actes 4:12).Jésus est également le nom qui doit être honoré en toutes occasions, en paroles et en actions ( Colossiens 3:17),pas celui de Jéhovah.Ne pas mettre Jésus dans le rôle qui lui est clairement assigné dans les Écritures est un grave péché contre Dieu ( 1Jean 5:10).
Signaler à l’administrateur
+1 #16 Pascal 05-11-2017 18:50
Ses enseignements aidaient les gens à s'approcher de Dieu. Encore un subterfuge des témoins de Jéhovah pour camoufler le rôle clé de la personne même de Jésus-Christ dans le salut des humains ! En fait,Jésus n'a jamais été juste un simple prophète ou un simple dirigeant religieux.Zacharias,qui a grandi dans la culture hindoue et a étudié les grandes religions du monde ,a remarqué une différence fondamentale entre Jésus et les fondateurs des autres grandes religions.De toutes celles-là ressort une instruction, un mode de vie. Ce n'est pas vers Moïse que les juifs se tournaient,c'est son enseignement qu'ils suivaient. Ce n'est pas Zoastre qui vous sauve,c'est Zoastre que vous écoutez.Ce n'est pas Bouddha qui vous délivre, ce sont ses vérités qui vous instruisent.Ce n'est pas Mohammed qui vous transforme, c'est le Coran qui vous séduit. Par contre,Jésus n'a pas fait qu'enseigner et exposer son message, il était identique à son message.Ceci est en effet souligné par le nombre de fois dans les évangiles, le message Venez à moi,obéissez-moi,suivez-moi,croyez en moi,je suis le pain de vie,je suis le vrai cep,celui qui demeure en moi portera du fruit,je suis le bon berger,je donne ma vie pour mes brebis,celui qui croit en moi aura la vie éternelle, je le ressusciterai au dernier jour,je suis le pain de vie,je suis la vie,je suis la vérité,je donne la vie éternelle, demandez-moi et vous recevrez. Ce qui montre sa pleine divinité. Jésus déclarait détenir le pouvoir de pardonner les péchés et que sa mission sur terre était de sauver l'humanité perdue,ce que Dieu seul peut faire ( Esaïe 43:11).Jésus proclamait donc sa divinité, à travers son enseignement et sa doctrine. Il était pas juste celui qui montre la voie du salut,mais aussi et surtout celui qui sauve.
Signaler à l’administrateur
+1 #17 Marco 06-11-2017 07:27
Bonjour Pascal, je trouve tes commentaires très intéressant concernant la divinité du Christ.
Et du fait, que Jésus est en effet plus qu'un exemple ou un modèle et que la wt évidement de manière fourbe et subtile cherche à minimiser son rôle afin d'augmenter le sien.
Je ne sais pas si c'est le bon endroit pour poser cette question, mais je me demande qu'elle est la position de Jésus par rapport à son père puisque en lisant 1 corinthien 15:24-28 il est dit qu'à la fin Jésus se soumettra à son père. Cela veut-il dire, que tout en étant divin il est inférieur au père ?
Merci d'avance pour votre réponse.
Fraternellement
Signaler à l’administrateur
+1 #18 Pascal 06-11-2017 18:01
Citation en provenance du commentaire précédent de Marco :
Bonjour Pascal, je trouve tes commentaires très intéressant c
Je ne sais pas si c'est le bon endroit pour poser cette question, mais je me demande qu'elle est la position de Jésus par rapport à son père puisque en lisant 1 corinthien 15:24-28 il est dit qu'à la fin Jésus se soumettra à son père. Cela veut-il dire, que tout en étant divin il est inférieur au père ?
Merci d'avance pour votre réponse.
Fraternellement


Bonsoir Marco et merci pour ta question,elle me permet d'aborder un peu le sujet du lien entre Dieu le Père et Dieu le Fils.Selon la Bible,Dieu est un et pourtant, Il est constitué de trois personnes ( le Saint-Esprit)(Genèse 1:26, 3:22, 11:7, Ésaïe 6:8, 48:16, 61:1, Matthieu 3:16-17, Matthieu 28:19, 2Corinthiens 13:14).
Genèse 1:1 emploie le nom pluriel Élohim. En Genèse 1:26, 3:22, 11:7 et Ésaïe 6:8, le pronom pluriel « nous » est employé. Élohim et « nous » sont des formes plurielles qui font clairement référence à un nombre supérieur à deux en hébreu.Cela montre déjà que Dieu est une pluralité. Le terme hébreu pour Dieu, Élohim, ouvre clairement la possibilité que la Trinité soit vraie.
Les Écritures montrent que le Saint-Esprit est subordonné au Père et au Fils et que le Fils est subordonné au Père.C'est une relation hiérarchique interne qui ne change rien à la divinité d'aucune des personnes de la Trinité.Donc oui,Jésus se soumettra au Père et,en fait,s'est toujours soumis au Père ( Jean 8:29,Philippiens 2:6-8),étant dans la position hierarchique de Fils.Cependant ,je n'utiliserais pas le mot "inférieur"pour désigner la subordination du Fils au Père car,ce mot pourrait dénoter l'idée d'une nature moindre du Fils par rapport à celle du Père,alors qu'il n'en est rien.La subordination du Fils au Père est basée sur la hiérarchie,pas sur une différence de nature,Jésus possédant les mêmes attributs divins que le Père.Cela ne peut donc pas remettre en question sa divinité .Il reste un avec le Père ( Jean 10:30)
Signaler à l’administrateur
+5 #19 Pascal 06-11-2017 18:30
L'unité entre Dieu le Père et Dieu le Fils est en fait,un peu comparable à l'unité du mari et de la femme ( cette dernière étant plutot une unité imparfaite ) .Selon les Ecritures,le mari et la femme ne sont pas deux mais un ( Mathieu 19: 5-6,Génese 2:24,Ephésiens 5:28).Jésus-Christ ( le Fils ) et YHWH ( le Pere) sont également un ( Jean 10:30),certainement d'une manière parfaite et qui échappe à notre entendement humain. Comme nous le savons tous,l'homme n'est pas supérieur à la femme,ni plus humain que la femme,ils sont tous les deux égaux dans leur humanité .Cependant,dans le mariage,le mari est le chef de la femme et la femme doit être soumise au mari ( Ephésiens 5:22-24).Il s'agit donc d'une relation de position hiérarchique,pas de différence au niveau de leur nature.De même,dans la divinité,Dieu le Père ( YHWH) est le chef de Dieu le Fils ( Jesus-Christ ) ( 1Corinthiens 11;3,1Corinthiens 3:23 ).Jésus reste Dieu bien que soumis au Père,tout comme l'épouse reste un être humain bien comme son mari,que soumise à celui-ci.
La subordination de Jésus-Christ au Père ne change rien au rôle clé qu'il joue dans le salut de l'humanité .Jésus tenant ce rôle de son Père YHWH.
Signaler à l’administrateur
+4 #20 Marco 06-11-2017 21:03
Merci Pascal pour ces explications qui m'aide à y voir plus clair et merci à Thomas aussi.
Je pense que ma reconstruction spirituelle va être longue, car il faut d'abord déconstruire tout ce que j'ai appris depuis mon enfance.
Merci encore pour votre investissement.
Signaler à l’administrateur

Veuillez vous connecter au site (en haut à droite) pour pouvoir poster des commentaires. Merci !

Citation biblique

"Et ce que vous faites en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, remerciant par lui Dieu le Père."
Colossiens 3:17

Connexion

Bienvenue sur jw-verite.org ! Connectez-vous pour pouvoir poster des commentaires et accéder à des contenus exclusifs.

Découvrez la brochure "C'est le don de Dieu"

Découvrez la brochure "Vérifiez toutes choses"

Derniers commentaires

  • Les Témoins de Jéhovah et les "bonnes oeuvres"

    Belzo Hier
    pour le siège international de la WT, les bonnes œuvres ça passe souvent par l’incitation à faire des ...

    Lire la suite...

     
  • Pédophilie : amende de 4000$/jour confirmée pour l'organisation "récalcitrante"

    Serge il y a 6 jours
    Amis témoins, ex-témoins ou non témoins, Sur cette question de la « règle des deux ou trois témoins » ...

    Lire la suite...

     
  • Pédophilie : amende de 4000$/jour confirmée pour l'organisation "récalcitrante"

    Fort il y a 1 semaine
    Merci BELZO pour ton témoignage je partage ton sentiment c'est effectivement l'amour pour Dieu et ...

    Lire la suite...

     
  • Pédophilie : amende de 4000$/jour confirmée pour l'organisation "récalcitrante"

    Eugene il y a 1 semaine
    Bonjour Voici la règle des deux témoins hé oui un violeur n'appelle jamais personne pour tenir la ...

    Lire la suite...

     
  • Pédophilie : amende de 4000$/jour confirmée pour l'organisation "récalcitrante"

    Nicodème il y a 1 semaine
    Dans le même esprit que l'article de Malka sur le piège de la radicalisation et le fait que le ...

    Lire la suite...