Quand et comment prendre le repas du Seigneur lorsqu'on est chrétien ? La cérémonie du Mémorial chez les Témoins de Jéhovah est-elle conforme à ce que Jésus a demandé ? Comment les premiers chrétiens célébraient-ils le repas du Seigneur ?

Les Témoins de Jéhovah se réunissent une fois dans l'année, le 14 nisan, selon le calendrier juif, au coucher du soleil, afin de commémorer la mort du Christ, et pour célébrer en même temps la sainte cène. Pendant cette cérémonie, on fait passer le pain et le vin devant le public réuni dans toutes les Salles du Royaume, dans le monde entier (voir cette Tour de Garde). Des millions de Témoins sont présents à cette cérémonie, mais seulement quelques personnes prennent ces symboles.

Voici ce que dit une Tour de Garde :

Qui doit consommer le pain et le vin ?

Quand Jésus a fait circuler le vin parmi ses disciples, il a dit : “ Cette coupe représente la nouvelle alliance. ” (1 Corinthiens 11:25). La nouvelle alliance a remplacé l’alliance de la Loi de Moïse par laquelle Dieu avait promis aux Israélites que s’ils lui obéissaient strictement, ils deviendraient son peuple (Exode 19:5, 6). Mais comme Israël ne lui a pas obéi, Jéhovah a prévu la nouvelle alliance. — Lisez Jérémie 31:31.

Jéhovah permet à de nombreux humains de recevoir des bénédictions au moyen de cette nouvelle alliance, dont les membres ne sont que 144 000. Par eux, des millions de personnes de toutes les nations recevront la vie éternelle dans un paradis terrestre. Il reste encore quelques adorateurs de Jéhovah sur la terre qui sont membres de cette nouvelle alliance. Ils sont les seuls à consommer le pain et le vin à bon droit, car c’est avec eux que Jéhovah a conclu la nouvelle alliance, alliance validée par le sang de Jésus.  - La Tour de Garde du 01/03/2012 page 17

Ainsi, selon l'enseignement officiel de l'organisation, seules 144000 personnes au total depuis la mort de Jésus sont concernées par la nouvelle alliance et peuvent/ont pu consommer le pain et le vin. Il en resterait environ 18000 aujourd'hui, bien entendu uniquement des Témoins de Jéhovah. Notez que c'est "par eux" et pas "par Jésus" que les autres Témoins de Jéhovah reçoivent la vie éternelle !! Ces autres Témoins de Jéhovah peuvent donc assister au Mémorial mais on leur a enseigné depuis toujours à ne pas consommer le pain et le vin.

Cet enseignement et cette pratique sont-ils vraiment bibliques ? Est-ce que seulement 144000 personnes ont le droit de participer au repas du Seigneur ? Doit-on le célébrer seulement une fois dans l'année ? 

L'institution et la signification de la sainte cène

L'institution et la pratique de la sainte cène est un commandement de notre Seigneur Jésus (voir Matthieu 26:26-29, 1 Corinthiens 11:23-34). Mais lorsque nous étudions le sujet de près, il devient évident qu'elle n'est pas réservée à un petit groupe de chrétiens, et que sa célébration n'est pas limitée à une fois l'an. Découvrir le sens et le but de cette pratique nous aide à comprendre facilement l'erreur des Témoins de Jéhovah.

La célébration de la sainte cène exprime des réalités spirituelles bien plus profondes qu’une simple commémoration. Par exemple, elle témoigne de notre communion et de notre unité spirituelle avec Dieu. C'est un témoignage public, montrant que nous acceptons la mort et la résurrection de Jésus-Christ pour notre salut, et que nous avons reçu le pardon de nos péchés :

La coupe de bénédiction que nous bénissons, n’est-elle pas une participation au sang du Christ ? Le pain que nous rompons, n’est-il pas une participation au corps du Christ ? - 1 Corinthiens 10:16

Jésus lui-même à démontré l'importance de prendre part à son corps et à son sang de manière symbolique :

Alors Jésus leur dit : “ Oui, vraiment, je vous le dis : Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme et ne buvez pas son sang, vous n’avez pas de vie en vous-mêmes. Celui qui se nourrit de ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle, et je le ressusciterai au dernier jour ; car ma chair est vraie nourriture et mon sang est vraie boisson. Celui qui se nourrit de ma chair et qui boit mon sang demeure en union avec moi, et moi en union avec lui. - Jean 6:53-56

Les Témoins de Jéhovah ne sont pas capables d'expliquer ces paroles de Jésus pour justifier leur non consommation du pain et du vin (voir cet article). Pourtant nous constatons d'après ce passage toute l'importance qu'il y a à s'approprier personnellement ces symboles.

Le repas du Seigneur exprime aussi l'idée que nous sommes dans la nouvelle alliance, conclue par le sang du Christ, et que nous faisons partie de son corps spirituel, son Eglise, sa famille :

Parce qu’il y a un seul pain, nous, bien que nombreux, nous sommes un seul corps, car nous avons tous part à ce seul pain. - 1 Corinthiens 10:17

Contrairement à ce qu'enseignent les Témoins de Jéhovah cette nouvelle alliance n'est pas réservée qu'à certains chrétiens mais à tous les croyants comme nous l'avons déjà démontré dans d'autres articles (voir ici, ici ou ici).

Il existe aussi une complémentarité entre la sainte cène et l'acte du baptême. Le baptême est un témoignage public de notre décision de suivre Christ et d'entrer dans une nouvelle vie avec Dieu. La participation à la sainte cène est un témoignage de la continuation de cette nouvelle vie avec Dieu, ainsi qu’avec les frères et soeurs dans la foi. Elle a également un aspect de témoignage ou d'évangélisation envers le monde : lorsque nous participons à ce repas, nous témoignons que Christ est mort et ressuscité pour les pécheurs, et qu'il reviendra un jour sur la terre pour régner et accomplir toutes ses promesses :

Il a fait de même à l’égard de la coupe aussi, après avoir pris le repas, en disant : “ Cette coupe représente la nouvelle alliance grâce à mon sang. Continuez à faire ceci, toutes les fois que vous la boirez, en souvenir de moi. ” Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous continuez à proclamer la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il arrive. - 1 Corinthiens 11:25, 26

Donc, le but de cette pratique n’est pas seulement la commémoration de la mort du Christ, mais aussi une profonde communion avec le Seigneur, un témoignage vivant devant la famille de Dieu et les incroyants. Chaque fois que nous y participons, nous témoignons, nous confirmons notre marche et notre communion avec Dieu et avec sa famille.

Qui et combien de personnes peuvent y participer ?

A partir de cette définition, nous pouvons dire que tous ceux qui se disent chrétiens devraient y participer en prenant le pain et le vin. Dans la Bible, on ne trouve aucun verset affirmant que ce repas est réservé uniquement à un petit groupe et que les autres ne peuvent pas y participer. On ne trouve pas non plus les mots "mémorial", "emblèmes", "observateurs", "contractants", "bénéficiaires"... qu'utilisent les Témoins de Jéhovah en rapport avec le repas du Seigneur. Contrairement à cela, des déclarations claires démontrent que ce repas est pour tous les chrétiens, sans aucune distinction. Par exemple, l'apôtre Paul déclare :

Parce qu’il y a un seul pain, nous, bien que nombreux, nous sommes un seul corps, car nous avons tous part à ce seul pain. - 1 Corinthiens 10:17

N'oublions pas que le repas de la Pâque juive était une image partielle de la sainte cène chrétienne. Il était destiné à tout le peuple juif. De même, le repas du Seigneur est destiné à tous les chrétiens délivrés de l'esclavage du péché et du diable (voir Exode 12:3-8; 11-14; 43-50; Galates 4:21-31).

De plus, les expressions "quiconque", "chacun" et "tous" utilisées dans 1 Corinthiens 11:23-30 à propos de la sainte cène ne laissent nullement entendre qu'elle est limitée à une classe spéciale. Dans ce chapitre, consacré à l'institution et l'instruction de la sainte cène dans les églises, l'apôtre Paul ne divise jamais le peuple de Dieu en deux, ceux qui ont une espérance céleste, et les autres une espérance terrestre. Il ne donne absolument pas une instruction selon laquelle seuls ceux qui auraient une espérance céleste ont le droit d'y prendre part. Si les premiers chrétiens avaient eu une telle conviction, l'apôtre Paul l'aurait rappelé dans son instruction comme il l'a fait lorsqu'il a avertit solennellement ceux qui s’approchent de la communion indignement en vivant dans la désobéissance et dans le péché (voir 1 Corinthiens 11:27-29). Mais, ni lui, ni aucun autre apôtre du Seigneur n'a donné de telles instructions.

Le collège central des Témoins de Jéhovah, quant à lui, décourage sans détours la participation à ce repas au plus grand nombre, allant même jusqu'à soupçonner ceux qui y prennent part d'avoir des "troubles psychiques ou affectifs" ! En effet, à propos du nombre de participants au Mémorial qui ne cesse d'augmenter depuis plusieurs années la Tour de Garde de janvier 2016 déclare :

Les frères chargés du comptage lors du Mémorial ne peuvent décider qui a réellement l’espérance céleste. Le nombre des participants englobe donc ceux qui pensent à tort qu’ils sont oints. Certains, qui s’étaient mis à prendre les emblèmes, ont arrêté. D’autres ont peut-être des troubles psychiques ou affectifs, qui les amènent à croire qu’ils régneront avec Christ dans le ciel. C’est pourquoi le nombre des participants n’indique pas avec exactitude combien d’oints sont encore sur terre. - La Tour de Garde de Janvier 2016 (édition d'étude) page 25 §13 (c'est moi qui souligne)

On imagine mal lire une telle chose dans les épîtres de Paul ! Nul doute que ces hommes qui cherchent à empêcher des chrétiens de communier avec leur Seigneur en répondront devant le "tribunal de Christ" (Matthieu 23:13; 2 Corinthiens 5:10).

La fréquence du repas du Seigneur

Jésus n’a pas précisé quand et à quels intervalles les disciples auraient à prendre la cène. Le commandement "Continuez à faire ceci, toutes les fois que vous la boirez, en souvenir de moi" (1 Corinthiens 11:25) semble pourtant indiquer une célébration fréquente. En outre, témoigner continuellement de la mort salvatrice du Christ et de sa résurrection est la responsabilité de tous les chrétiens. C'est pourquoi, il semble naturel de les célébrer fréquemment (1 Corinthiens 11:26). 

Que nous enseigne le témoignage des premiers chrétiens ?

  • A Jérusalem, ceux qui avaient été baptisés étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur (Actes 2:42, 46). De ce texte en peut comprendre qu'ils célébraient la Cène au cours des agapes qui exprimaient leur communion fraternelle. 
  • Dans Actes 20.7 nous trouvons l’exemple de chrétiens réunis le premier jour de la semaine "pour rompre le pain". En général cette assemblée se tenait après l'heure de la fin du sabbat, le samedi soir c'est à dire après la douzième heure, pour nous dix huit heures. C'était le début du premier jour de la semaine (correspondant au dimanche donc).
  • A Corinthe, les chrétiens se réunissaient pour des agapes au cours desquelles ils prenaient le repas du Seigneur. Notez en 1 Corinthiens 11:17 à 22 les expressions "lorsque vous vous réunissez" et "Quand donc vous vous réunissez dans un même lieu" suivies des instructions de Paul concernant le repas du Seigneur.

Sur la traduction discutable de l'expression "rompre le pain" dans la Traduction du Monde Nouveau voir cet article.

Les assemblées au cours desquelles on prenait le repas du Seigneur, se tenaient soit dans une maison, si le groupe de disciples le permettait, soit dans un autre local. Il n'y avait pas à l'époque de temples ou d'édifices spécialement consacrés au culte.

En conclusion, la Bible ne précisant pas exactement la fréquence de la Cène il ne nous est pas permis d'être aussi dogmatique que les Témoins de Jéhovah sur cette question. Il est toutefois certain que les premiers chrétiens la célébraient plus d'une fois par an, sans doute à chaque fois qu'ils se rassemblaient selon 1 Corinthiens 11:17 à 22. En outre chaque chrétien et chrétienne y participait, sans exception.

Il est aussi utile de rappeler qu’il devrait y avoir une différence entre la fête de la résurrection de Christ (correspondant à la Pâque juive) une fois dans l’année, et la célébration, la pratique régulière de la sainte cène attestée par la Bible et par l'Histoire profane des premiers chrétiens. Par conséquent, la pratique comme l'enseignement des Témoins de Jéhovah à propos du repas du Seigneur, en plus d'être incomplets, ne trouvent ni appui biblique ni appui historique.

Pour terminer, on note une contradiction importante dans la pratique de ce repas chez les Témoins de Jéhovah. En effet la Bible enseigne qu’elle doit continuer jusqu'au retour du Christ (1 Corinthiens 11:26). Mais les Témoins de Jéhovah, tout en enseignant que Jésus-Christ est déjà présent depuis 1914, continuent quand-même à célébrer ce mémorial ! Ce point est abordé dans l'article Témoins de Jéhovah : 6 fausses doctrines défaites en 3 versets.

Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous continuez à proclamer la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il arrive. - 1 Corinthiens 11:26


Commentaires  

-3 #1 Guy 28-04-2016 10:18
Bonjour,

Une question m'a toujours taraudée :

Personne dans la congrégation dans laquelle je me trouvais, n'a jamais pris les Emblèmes :

- les coupes de vin représentant symboliquement le Sang de Christ, restant pleines

- les assiettes de pain sans levain, représentant symboliquement le Corps de Christ, restant pleines,

ces symboles du Corps et du Sang de Jésus, revêtent donc un caractère "sacré".

Lors des cérémonies : personne n'y touchait, et sans doute de même dans les autres congrégation ?

Mais une fois le mémorial terminé, les anciens ou serviteurs qui ont le privilège de faire circuler les coupes et les assiettes, que font-ils :

- du vin qu'ils ne peuvent pas à posteriori boire puisque c'est un symbole sacré, que seuls les oints peuvent consommer,

- du pain qu'ils ne peuvent pas à posteriori boire puisque c'est un symbole sacré, que seuls les oints peuvent consommer,

Puisqu'ils ne peuvent pas les consommer, qu'en font-ils ensuite ?

- Vident-ils le vin (le Sang de Christ) dans l'évier ? :eek:

- Jettent-ils le pain (le Corps de Christ) à la poubelle ? :-?

si quelqu'un pouvait m'apporter une réponse à cette question que je me suis toujours posée, grand merci !

Bonne journée, Guy
Signaler à l’administrateur
-2 #2 Francois 28-04-2016 10:46
Bien que ca soit bizarre il me semble que l'on peut boire et manger les emblèmes après la cérémonie. J'en ai meme mangé.
Signaler à l’administrateur
-1 #3 Thomas 28-04-2016 10:51
Oui exact, le caractère sacré n'est valable que pendant la cérémonie. Ensuite le pain et le vin peuvent être consommés ou jetés.

Thomas
Signaler à l’administrateur
-2 #4 Guy 28-04-2016 11:05
Mais qui a décrété cela ? est-ce Biblique ou des "lois d'hommes" encore ?

Qui décrète que le caractère sacré n'est valable que pendant la cérémonie ?

Dans les Eglises, les hosties une fois bénies et destinées à la fin de communier, et pas uniquement pendant le service, et le sont ad-vitam aeternam, et sont gardés dans des récipients sacrés :

http://creutzwald.catho.free.fr/documents/manuel_servants_6.pdf



Si les commandement de Christ étaient respectée et que TOUS (Chrétiens) puissent participer au Banquet sans ségrégation aucune selon :

( Matthieu 26:26-28 ; Luc 22:14-20 ; Jean 15:8-17 ) alors que les TJ ont décrété tout le contraire,

Jésus a convié tout le monde à venir à table manger et boire, ce qui induit qu'à la fin du Repas, il n'y a plus de restes ni dans les coupes envi dans les plats.

Le problème de les consommer après (le Repas ? le Mémorial ?) ne peut dans ce cas se poser car un banquet n'a pas de durée ni un horaire précis de "fin de cérémonie (la question posée dans ce cas, n'ayant plus lieu d'être).

Le caractère sacré se prolongeant tout au long du Repas, qui peut durer des heures voire des jours, jusqu'à épuisement des plats.

Pourquoi les restes s'il en subsistent devraient ensuite revenir un caractère profane ?

Ce sont les TJ qui ont décrété cela, car rien de tout ceci selon ma compréhension, n'est repris dans la Bible.
.../...
Signaler à l’administrateur
+2 #5 molinvaux 28-04-2016 11:09
Si on lit Mathieu 26:20-26, on voit que d'après le contexte, le repas du Seigneur a été institué en plein milieu d'un repas de pâque traditionnel juif. Le verset 26 dit:" Pendant qu'ils continuaient de manger, Jésus pris un pain..." ensuite le repas du Seigneur proprement dit. Tout ça pour montrer que Jésus a instauré le mémorial au cours d'un repas de pâque et que le pain et le vain n'étaient pas sacrés avant, ni après le mémorial.

alamo
Signaler à l’administrateur
-1 #6 Guy 28-04-2016 11:38
Bonjour Alamo,

Jésus n'a jamais évoqué le "Mémorial" (ce terme n'est pas biblique) mais invite chaque Chrétien à pouvoir participer au "Repas du Seigneur" (Faites ceci en mémoire de Moi).


qu'est-ce que la Transsubstantiation

https://fr.wikipedia.org/wiki/Transsubstantiation


Quelle est donc actuellement la croyance des Témoins de Jéhovah sur le pain et le vin lors de leur Mémorial ? Croient-ils également en une certaine forme de Transsubstantiation pour comprendre ce qu'ils font avec les restes de pain et de vin après leur cérémonie du Mémorial ?

à chacun sa notion du "sacré" en effet,

Et en fonction, ce qui fait, en effet, la différence.

bonne journée :-)
Signaler à l’administrateur
0 #7 Thomas 28-04-2016 11:45
Bonjour Guy,

Comme répondu précédemment, le pain et le vin sont uniquement des symboles le temps de la cérémonie. Les Témoins de Jéhovah, comme tous les protestants, ne croient pas en la transsubstantiation.

Mais je suis bien d'accord avec vous : le Mémorial, tel que pratiqué par les Témoins de Jéhovah, n'a absolument rien de biblique et s'apparente davantage à un blasphème envers le sacrifice de Christ qu'à une pleine acceptation de celui-ci.

Il est d'ailleurs troublant de constater que certains rites maçonniques (franc-maçons) et satanistes consistent également à faire passer le pain et le vin sans les consommer pour symboliser le rejet du Christ et de son sacrifice.

Cordialement

Thomas
Signaler à l’administrateur
-2 #8 Guy 28-04-2016 12:46
Citation en provenance du commentaire précédent de Thomas :
Bonjour Guy,

Comme répondu précédemment, le pain et le vin sont uniquement des symboles le temps de la cérémonie. Les Témoins de Jéhovah, comme tous les protestants, ne croient pas en la transsubstantiation.

Mais je suis bien d'accord avec vous : le Mémorial, tel que pratiqué par les Témoins de Jéhovah, n'a absolument rien de biblique et s'apparente davantage à un blasphème envers le sacrifice de Christ qu'à une pleine acceptation de celui-ci.

Il est d'ailleurs troublant de constater que certains rites maçonniques (franc-maçons) et satanistes consistent également à faire passer le pain et le vin sans les consommer pour symboliser le rejet du Christ et de son sacrifice.

Cordialement

Thomas


Bonjour Thomas,

Merci pour votre réponse, ainsi que pour les compléments d'informations fort intéressants, faisant le parallèle étonnant : similitude du "comportement"

- des Témoins de Jéhovah lors du Mémorial qui ne prennent pas part aux "emblèmes, les raisons officielles évoquées étant que le Repas est réservé aux seuls Membres oints,

- les francs-maçons dont les raisons affichées sont le rejet de Christ et de son sacrifice :



ceci est troublant en effet.... 8)
Signaler à l’administrateur
-1 #9 DANIEL 03-08-2016 09:04
Cet article présente un intérêt à double détente, voire triple :
-Il met en évidence l'erreur des TJ sur le mémorial ( une de plus)
-Il fait un lien étonnant avec la maçonnerie même si on peut rester prudent
-mais surtout il montre bien que "ne pas manger avec un tel homme " comme le dit Paul à propos des pécheurs, (I Cor 5 : 11....)s'applique au fait de "rompre le pain", donc à une action spirituelle et non pas à la non fréquentation familiale pour le prétendent les TJ. C'est d'ailleurs pour cela sans doute que les TJ n'excluent celui qui fréquente un excommunié de sa famille QUE S IL ENTRETIENT DES RELATIONS SPIRITUELLES AVEC LUI. Par contre, ils ne le disent pas ouvertement : seul le manuel confidentiel des anciens le dit noir sur blanc. CQFD
Signaler à l’administrateur
-2 #10 GAREL 30-03-2017 19:46
Bonsoir à tous.
Si l'on reffléchi bien en fonction du texte de paul aux corinthiens 10:26 "jusqu'a mon retour.
Chez les témoins, ceux ci annonce que Jésus est revenu en 1914 et qu'il a prit possession de son royaume.
De plus ils mentionne que les membres appellés sont ressuscité, et sont avec le Christ.
Cela voudrait dire que : depuis 1914, le repas du seigneur n'aurait plus lieu puisque Jésus
était venu, comment donc devraient faire les autres oints, qui, ne devrait plus respecter le repas du Seigneur, afin d'être en accord avec Jésus et son Père?
Signaler à l’administrateur
-1 #11 Didiou 31-03-2017 19:40
Bonjour.
Rien n'est simple avec le repas du Seigneur.
En effet , c'est à ce moment que Christ a conclu la "nouvelle alliance " , l'alliance pour un royaume avec ses apôtres , mais en même temps ils n'ont été oint qu'à la pentecôte qui a suivi la mort du Seigneur.
Ils n'étaient donc pas " oints " ce soir-là.
Mais peut-être que ce mémorial ne devait plus se pratiquer après la mort des derniers oints du 1er siècle jusqu'à l'effusion de l'esprit saint post-Armageddon et la désignation certaine des derniers oints choisis. ? Mais combien de temps leur restera-t-il avant la fin ?
Difficile d'avoir des certitudes.
Signaler à l’administrateur
-2 #12 Thomas 02-04-2017 13:51
Bonjour,

C'est pourtant très simple. Tous les chrétiens font partie du peuple de Dieu de la nouvelle alliance.

Voir ici :
http://jw-verite.org/les-temoins-de-jehovah-face-a-la-bible/102-temoins-de-jehovah-nouvelle-alliance-144000.html?showall=

Jésus a demandé à ses disciples de manger le pain et de boire le vin jusqu'à son retour. En Jean 6:53-58 il explique que c'est une façon de communier avec lui, de s'approprier personnellement son sacrifice et d'obtenir la vie éternelle.

Alors Jésus leur dit : “ Oui, vraiment, je vous le dis : Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme et ne buvez pas son sang, vous n’avez pas de vie en vous-mêmes. Celui qui se nourrit de ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle, et je le ressusciterai au dernier jour ; car ma chair est vraie nourriture et mon sang est vraie boisson. Celui qui se nourrit de ma chair et qui boit mon sang demeure en union avec moi, et moi en union avec lui. - Jean 6:53-56

Alors toute personne qui se prétend être disciple du Christ devrait prendre part à cette communion, c'est on ne peut plus clair !
Signaler à l’administrateur

Veuillez vous connecter au site (en haut à droite) pour pouvoir poster des commentaires. Merci !

Citation biblique

"Ne croyez pas toute parole inspirée, mais éprouvez les paroles inspirées pour voir si elles viennent de Dieu, parce que beaucoup de faux prophètes sont sortis dans le monde."
1 Jean 4:1

Connexion

Bienvenue sur jw-verite.org ! Connectez-vous pour pouvoir poster des commentaires et accéder à des contenus exclusifs.

Découvrez la brochure "C'est le don de Dieu"

Découvrez la brochure "Vérifiez toutes choses"

Outils d'étude

Derniers commentaires

  • Les Témoins de Jéhovah et les "bonnes oeuvres"

    Belzo Hier
    pour le siège international de la WT, les bonnes œuvres ça passe souvent par l’incitation à faire des ...

    Lire la suite...

     
  • Pédophilie : amende de 4000$/jour confirmée pour l'organisation "récalcitrante"

    Serge il y a 6 jours
    Amis témoins, ex-témoins ou non témoins, Sur cette question de la « règle des deux ou trois témoins » ...

    Lire la suite...

     
  • Pédophilie : amende de 4000$/jour confirmée pour l'organisation "récalcitrante"

    Fort il y a 1 semaine
    Merci BELZO pour ton témoignage je partage ton sentiment c'est effectivement l'amour pour Dieu et ...

    Lire la suite...

     
  • Pédophilie : amende de 4000$/jour confirmée pour l'organisation "récalcitrante"

    Eugene il y a 1 semaine
    Bonjour Voici la règle des deux témoins hé oui un violeur n'appelle jamais personne pour tenir la ...

    Lire la suite...

     
  • Pédophilie : amende de 4000$/jour confirmée pour l'organisation "récalcitrante"

    Nicodème il y a 1 semaine
    Dans le même esprit que l'article de Malka sur le piège de la radicalisation et le fait que le ...

    Lire la suite...