Le tout dernier broadcasting diffusé sur TV.JW.ORG revient sur l'interprétation de la "génération qui ne passera pas que toutes ces choses n'arrive" selon les paroles de Jésus en Matthieu 24:34. Que vaut cette nouvelle explication ?

Dans cette vidéo David Splane, membre du collège central des Témoins de Jéhovah, tente de nous expliquer avec force illustrations l'interprétation très discutée de la génération qui serait en fait une superposition de plusieurs générations.

Rappel de l'interprétation actuelle

Avant d'aller plus loin, pour ne pas perdre ceux qui ne sont pas familiers avec cette interprétation très particulière des paroles de Jésus nous allons revenir sur l'explication parue dans la Tour de Garde du 15/04/2010 :

Même s’il n’est pas possible de déterminer la durée exacte de “ cette génération ”, quelques indices méritent notre attention. Le mot “ génération ” peut désigner des personnes d’âges différents qui sont contemporaines les unes des autres pendant un certain temps ; la période que cela sous-entend n’est pas extrêmement longue ; elle aura bel et bien une fin (Ex. 1:6). Par conséquent, comment faut-il comprendre la remarque que Jésus a faite à propos de “ cette génération ” ? Manifestement, Jésus voulait dire que les disciples oints qui étaient présents quand le signe a commencé à devenir visible en 1914 seraient pendant un temps contemporains d’autres disciples oints qui, eux, verraient le début de la grande tribulation. Cette génération a eu un commencement et elle prendra forcément fin un jour. L’accomplissement des différents éléments du signe indique clairement que la tribulation doit être proche - La Tour de Garde du 15/04/2010 page 10

Selon cette Tour de Garde, la "génération" dont parlait Jésus serait en fait, non pas une, mais deux générations qui se superposent : la génération de ceux qui ont connu les évènements de 1914 et la génération de ceux qui ont connu ceux de la première génération.

Plus récemment, nous retrouvons cette explication dans la Tour de Garde du 15/01/2014 

Dans sa prophétie détaillée sur l’achèvement de ce système de choses, Jésus a dit : « Cette génération ne passera pas que toutes ces choses n’arrivent » (lire Matthieu 24:33-35). Nous comprenons que « cette génération » se compose de deux groupes de chrétiens oints. Le premier a connu 1914 et a facilement discerné le signe de la présence du Christ cette année-là. Ceux qui constituaient ce groupe n’étaient pas seulement vivants en 1914, ils avaient été oints de l’esprit en tant que fils de Dieu cette année-là ou avant (Rom. 8:14-17). Le second groupe est formé des chrétiens oints qui ont été contemporains de ceux du premier groupe. Ils ont non seulement vécu en même temps que des membres du premier groupe, mais ils ont aussi été oints d’esprit saint quand les premiers étaient encore sur la terre. Donc, « cette génération » dont a parlé Jésus ne comprend pas tous les oints actuellement sur la terre. Aujourd’hui, ceux qui composent le second groupe prennent de l’âge. Les paroles de Jésus rapportées en Matthieu 24:34 nous donnent néanmoins l’assurance qu’au moins quelques membres de « cette génération ne passer[ont] pas » avant d’avoir vu le début de la grande tribulation. Cela devrait renforcer notre conviction qu’il reste peu de temps avant que le Roi du Royaume de Dieu élimine les méchants et instaure un monde nouveau juste (2 Pierre 3:13). - La Tour de Garde du 15/01/2014 page 31

Cette dernière Tour de Garde apporte une précision en disant que les "disciples oints" dont parlait Jésus ne sont pas réellement tous les "disciples oints" actuellement vivants mais seulement quelques uns (groupe 2) ayant vécu une partie de leur vie en même temps que ceux de l'ancienne génération (groupe 1). Cela contredit la précédente interprétation de 2008 qui avait pourtant le mérite de prendre le mot "génération" dans sa véritable définition (voir en fin d'article pour l'historique des interprétations).

Cette explication a également été reprise dans le livre "Que ton Royaume vienne" pages 11 et 12  avec en prime l'illustration suivante :

La "génération" de Jésus selon les Témoins de Jéhovah

Voila pour la doctrine en vigueur depuis 2010 chez les Témoins de Jéhovah concernant la "génération" de Matthieu 24:34. Une "génération" qui est en fait la superposition de deux générations.

Pour une analyse critique de cette doctrine voir l'article : Les Témoins de Jéhovah sont-ils de faux prophètes ?

Quoi de neuf dans cette vidéo ?

Manifestement l'explication alambiquée de cette génération "2 en 1" a du mal à passer auprès de nombreux Témoins de Jéhovah, si bien que le collège central a jugé bon de ré-expliquer le concept dans la vidéo broadcasting de ce mois. Alors quoi de neuf ?

David Splane expliquant la doctrine de la "génération qui ne passera pas". JW Broadcasting de Septembre 2015 

Le but de l'explication est, sans surprise, de faire croire que lorsque Jésus parlait de "cette génération", il voulait en fait parler de deux générations qui se croisent. Si vous ne comprenez pas le concept, c'est normal puisque ça n'a aucun sens ! Cet enseignement est un simple montage qui essaie d'ignorer la véritable définition française du mot "génération". Après tout, si on suit cette logique du collège central, qu'est-ce qui nous empêche d'imaginer, non pas deux, mais trois ou quatre générations qui se superposent pour former "cette génération" ? Le mot "génération" perd alors tout son sens.

Mais revenons sur ce que les Témoins de Jéhovah appellent la première réalisation de cette prophétie. En effet, lorsqu'on relit le passage de Matthieu 24:6-22 on s'aperçoit que Jésus parlait initialement de la destruction de Jérusalem et de son temple par les armées romaines en l'an 70 (versets 15-22). Or, entre le moment où Jésus parle et la réalisation de cette prophétie en 70, il s'est écoulé une quarantaine d'années tout au plus, ce qui correspond bien au sens courant du mot "génération" à savoir "Ensemble des personnes vivant dans le même temps et étant à peu près du même âge". Pourquoi la définition du mot devrait-elle être différente dans l'éventualité d'un second accomplissement ?

M. Splane, pour soutenir sa doctrine, faire ensuite référence au texte d'Exode 1:6 :

Finalement Joseph mourut, ainsi que tous ses frères et toute cette génération-là - Exode 1:6

Selon lui, ce texte implique que Joseph et ses frères, étant tous contemporains, faisaient tous partie de la même génération. Il parle ensuite d'une personne qui serait morte 10 minutes avant la naissance de Joseph ou qui serait née 10 minutes après sa mort. Selon M. Splane ces personnes ne feraient pas partie de la même génération que Joseph puisqu'ils n'auraient pas été contemporains. Splane en conclut donc qu'une génération est un groupe de personnes contemporaines ayant vécu durant la même période.

Il s'agit là d'un amalgame entre deux mots aux sens bien différents. M. Splane essaie de faire croire qu'être contemporain de quelqu'un suffit pour dire que l'on fait partie de sa génération. Je suis contemporain de ma grand-mère, est-ce que pour autant je fais partie de sa génération ? La réponse est bien sûr négative. Pour parler de "génération" l'âge doit être pris en compte. Rappelons les définitions données par le dictionnaire Larousse pour ces deux mots :

Génération : Ensemble des personnes vivant dans le même temps et étant à peu près du même âge
Contemporain Qui vit à la même époque que quelqu'un d'autre, que celle où certains événements se produisent

Notez que, malgré la gymnastique de M. Splane, aucune de ces deux définitions ne colle avec l'interprétation selon laquelle la "génération" serait composée de deux générations se superposant.

M. Splane, pour illustrer sa théorie, prend en exemple Frederick W Franz ("F.W.F" sur le graphique), membre du collège central ayant vécu de 1893 à 1992. F. Franz ferait partie du "premier groupe" de la "génération", cette première génération qui ne devait pas passer selon l'ancienne explication de cette doctrine (voir la une de la Tour de Garde de 1984 plus bas) ! Puisque tous les membres de cette "génération" sont morts sans que les annonces ne se réalisent, il fallait trouver une nouvelle explication. Ainsi, désormais, tous les Témoins de Jéhovah "oints" qui ont été contemporains de Frederick Franz sont inclus dans la "génération", peu importe leur âge ! Encore une fois il s'agit d'un amalgame maladroit entre ces notions de "génération" et de "contemporains". Absolument rien dans la Bible, pas même Exode 1:6 ne permet de tirer une telle conclusion sur les paroles de Jésus.

Bref, peu importe la manière dont les Témoins expliquent cette doctrine, le résultat est toujours le même : elle n'a strictement aucun sens. Cela revient toujours à essayer de prouver que 1 (génération) + 1 (génération) = 1 (génération) et pas 2.

Qu'est-ce qu'une "génération" dans la Bible ?

Restons dans l'évangile de Matthieu et lisons :

Toutes les générations, depuis Abraham jusqu’à David, furent donc quatorze générations, et depuis David jusqu’à la déportation à Babylone, quatorze générations, et depuis la déportation à Babylone jusqu’au Christ, quatorze générations. - Matthieu 1:17

Faisons un rapide calcul mathématique : Entre la déportation à Babylone et Christ il y a environ 600 ans ce qui nous donne des générations de 42 ans environ (le calcul pour Abraham et David n'est pas pertinent puisque la durée de vie au temps d'Abraham était beaucoup plus longue). Cette durée est conforme à la définition courante du mot "génération". Elles sont également conformes à la durée écoulée entre les paroles de Jésus en Matthieu 24 et la destruction annoncée du temple de Jérusalem par les Romains. Pourquoi vouloir chercher des explications inextricables là où les réponses bibliques sont simples et évidentes ?

On peut également considérer cet autre passage :

‘ Les hommes qui sont montés d’Égypte, depuis l’âge de vingt ans et au-dessus, ne verront pas le sol au sujet duquel j’ai fait serment à Abraham, à Isaac et à Jacob, car ils ne m’ont pas pleinement suivi, à l’exception de Caleb le fils de Yephounné le Qenizzite et de Josué le fils de Noun, car eux ont pleinement suivi Jéhovah. ’ La colère de Jéhovah s’est donc enflammée contre Israël, et il les a fait errer dans le désert pendant quarante ans, jusqu’à ce qu’ait disparu toute la génération qui faisait le mal aux yeux de Jéhovah. - Nombres 32:11-13

Encore une fois ici on se rend compte qu'aux yeux de Jéhovah une "génération" ne pouvait pas subsister au-delà de 40 ans. Pour reprendre les mots de Jésus : cette génération est "passée" en 40 ans. On en déduit que la "génération" visée par Dieu à cette époque était composée de tous les individus à partir d'une certaine tranche d'âge (disons entre 30 et 40 ans), pas leurs parents ni leurs enfants (voir aussi Deutéronome 1:35 et 2:14).

Un autre texte nous éclaire sur le sens biblique du mot "génération" :

Et Joseph put voir les fils d’Éphraïm de la troisième génération [et] aussi les fils de Makir le fils de Manassé. Ils naquirent sur les genoux de Joseph. - Genèse 50:23

Éphraïm est le fils de Joseph (Genèse 41:52). Ici encore le sens du mot "génération" correspond au sens tel que nous le connaissons aujourd'hui. D'après la Bible une génération n'est pas censée être la superposition de deux générations successives. Joseph, bien que contemporain de son fils et de ses petit-fils, ne faisait pas pour autant partie de leur génération. Or d'après l'explication et la frise chronologique présentées par Splane dans la vidéo, on peut comprendre que si F. W. Franz avait eu des enfants, ils feraient partie de la même "génération" que lui, selon la définition du collège central ! Encore une fois, cela est absurde et insoutenable bibliquement parlant.

Pourquoi donc vouloir à tout prix essayer de deviner les "temps et les époques" alors que Jésus a dit qu'il n'appartient pas à l'homme de les connaître (Actes 1:6, 7) ? Tout simplement car c'est dans l'ADN des Témoins de Jéhovah de se lancer dans des spéculations hasardeuses. Malgré l’échec de tous leurs calculs depuis plus de 120 ans, ils persistent dans cette voie afin, sans doute, de maintenir une certaine pression sur leurs fidèles en leur faisant croire que "le temps s'est approché". Les fidèles sont ainsi poussés à en faire toujours plus pour l'organisation dont on leur dit qu'il s'agit de la seule à être approuvée de Dieu. Jésus nous a heureusement mis en garde contre de telles organisations : il nous a ordonné de pas les suivre dans leur égarement (Luc 21:8; Matthieu 15:14).

Les errements d'une doctrine : rappel des précédentes interprétations

Les Témoins de Jéhovah n'en sont pas à leur coup d'essai avec cette doctrine. En effet leur interprétation a été revue et corrigée à de nombreuses reprises au cours des dernières décennies, en fonction du temps qui passe et des échéances qui se succèdent sans résultat... Petit florilège :

1897 -– Un groupe de personnes contemporaines
D'autres usages du mot grec "genea" prouvent qu'il n'est pas utilisé en tant que "race", mais fait référence à des personnes vivant à la même époque. En d'autres termes, les signes mentionnés se produiront dans l'espace d'une génération - époque de la fin des temps - Etudes des Ecritures, Volume 4 pages 602, 603 (angl.)
1927 –- Les oints
La conclusion irrésistible est donc que Jésus faisait référence à la nouvelle création (les oints) lorsqu'il dit : "Cette génération ne passera pas que toutes ces choses n'arrivent". Ce devrait alors être une indication forte que certains membres de la nouvelle création seront toujours sur terre au moment d'Armageddon. - La Tour de Garde du 15/02/1927 page 62 (angl.)
1951 -– Une période de temps définie pour les "gens du monde" à compter de 1914
La signification réelle de ces mots est, incontestablement, celle qui prend la génération dans son sens ordinaire, comme dans Marc 8:12 et Actes 13:36 à savoir ceux qui vivent pendant une période donnée. C'était donc sur cette génération que les jugements accumulés devaient tomber (Mat 23:36). Cela signifie donc que depuis 1914 une génération ne passera pas jusqu'à ce que tout soit accompli, lors d'un grand temps de détresse. - La Tour de Garde du 01/07/1951 page 404 (angl.)

 1914 ou "la génération qui ne passera pas". Tour de Garde parue en 1984

1995 -– Un groupe de "gens du monde" contemporains
Jésus ne s'est pas départi de son utilisation habituelle du terme "cette génération", qu'il a constamment appliqué aux masses contemporaines avec leurs guides aveugles qui composaient la nation juive. (...) Jésus se réfère principalement aux personnes contemporaines d'une certaine période historique, avec leurs caractéristiques propres. - La Tour de Garde du 01/11/1995 pages 14, 20
2008 –- Les oints
En tant que classe, ces oints constituent la “ génération ” moderne de contemporains qui ne passera pas avant “ que ces choses n’arrivent ”. Cela laisse entendre que certains des frères oints du Christ seront encore sur la terre lorsque la grande tribulation annoncée commencera. - La Tour de Garde du 15/02/2008 page 24
2010 –- Une période de temps fixée pour les oints à partir de 1914
Manifestement, Jésus voulait dire que les disciples oints qui étaient présents quand le signe a commencé à devenir visible en 1914 seraient pendant un temps contemporains d’autres disciples oints qui, eux, verraient le début de la grande tribulation. - La Tour de Garde du 15/04/2010 page 10

Voir aussi l'article : "La lumière va croissant" ou comment justifier les changements de doctrine