Pourquoi cette simple parabole de Jésus est-elle si importante pour les Témoins de Jéhovah ?

La parabole de Jésus concernant "l'esclave fidèle et avisé" pourrait résumer à elle seule l'ensemble des enseignements de Témoins de Jéhovah. En effet cette question de Jésus est fondamentale pour justifier l'existence et la légitimité de "l'organisation". D'après les Témoins de Jéhovah, Jésus a choisi les dirigeants de la société Watchtower en 1919 comme étant le seul canal duquel émane la vérité biblique sur Terre.

Relisons les paroles de Jésus :

“ Quel est donc l’esclave fidèle et avisé que son maître a établi sur ses domestiques, pour leur donner leur nourriture en temps voulu ? Heureux cet esclave si son maître, en arrivant, le trouve en train de faire ainsi ! Vraiment, je vous le dis : Il l’établira sur tous ses biens. - Matthieu 24:45-47
  • Jésus prononçait-il ici une prophétie ? Non il s'agit d'une parabole.
  • Jésus donnait-il ici des instructions relatives à l'organisation de la congrégation chrétienne après sa mort ? Non, encore une fois il s'agit d'une parabole. Lorsque Jésus avait des instructions à donner, il le faisait de manière claire et directe (voir par exemple les instructions relatives à la prédication en Luc 10:4-6)

Pourtant voici l'interprétation que font les Témoins de Jéhovah de cette parabole. Ci-dessous quelques citations tirées de leurs publications à ce sujet :

L’« esclave fidèle et avisé » a été établi sur les domestiques de Jésus en 1919. Cet esclave est le petit groupe de frères oints qui se trouvent au siège mondial au cours de la présence du Christ et qui s’occupent directement de la préparation et de la distribution de la nourriture spirituelle. Quand ces hommes travaillent ensemble en tant que Collège central, ils jouent le rôle d’« esclave fidèle et avisé ». - jw.org
Nous devons obéir à l'esclave fidèle et avisé pour être approuvés par Jéhovah - La Tour de Garde édition simplifiée du 15/07/2011 page 24 (anglais)
un chrétien mûr doit être uni aux autres croyants et en complète harmonie avec eux en ce qui concerne la foi et la connaissance. Il ne défend pas ni n’impose des opinions personnelles, et il n’adhère pas à des conjectures sur la compréhension de la Bible. Il a au contraire totalement confiance dans la vérité que Jéhovah Dieu révèle par l’intermédiaire de son Fils, Jésus Christ, et de “ l’esclave fidèle et avisé ”. - La Tour de Garde du 01/08/2001 page 14
Sachant que Jéhovah Dieu et Jésus Christ accordent une entière confiance à l’esclave fidèle et avisé, ne devrions-nous pas en faire autant ? - La Tour de Garde du 15/02/2009 page 27

Nous constatons à travers ces citations que cette parabole est utilisée par les Témoins de Jéhovah pour légitimer l'autorité de leur organisation et de ses dirigeants sur les millions de fidèles. L'obéissance à ces dirigeants conditionne, selon eux, l'approbation du fidèle par Dieu lui-même.

Historique

L'interprétation de cette parabole par les Témoins de Jéhovah a beaucoup évolué depuis leur création dans les années 1890. A l'origine, cet "esclave fidèle et avisé" était identifié comme étant uniquement Charles Taze Russell, le fondateur. Puis, pendant de nombreuses années, il a été identifié comme étant l'ensemble des 144000 Témoins de Jéhovah oints de l'esprit. Depuis 2013 (Tour de Garde du 15/07/13), cet "esclave" dont parlait Jésus représenterait uniquement le Collège Central des Témoins de Jéhovah (7 hommes à ce jour). Au passage, il est tout de même incroyable que ce supposé esclave ait mis presque 120 ans à s'identifier lui-même alors qu'il se dit choisi directement par Jésus et guidé par l'Esprit Saint ! Imaginez donc ce qu'il peut advenir de toutes les autres doctrines qu'ils déclarent vraies aujourd'hui !

Pour résumer, ces hommes vous diront : "faites-nous confiance puisqu'on vous dit que Jésus nous fait confiance". Outre le fait que cela revient à mettre une organisation humaine à la place du Christ, on appelle cela un raisonnement circulaire. Un tel raisonnement peut malheureusement mener à un certain nombre de dérives sectaires, ces hommes s'appropriant eux-mêmes un pouvoir certain sur la vie de 8 millions de fidèles ("Nous devons obéir à l'esclave fidèle et avisé pour être approuvés par Jéhovah ").

Bien sûr, affirmer que suivre ces hommes est le seul moyen d'être approuvé de Dieu va aussi à l'encontre de la Bible :

Ne placez pas votre confiance dans les nobles,ni dans le fils de l’homme tiré du sol, à qui n’appartient pas le salut. - Psaumes 146:3

Voir aussi : Article de tj-encyclopédie pour un historique détaillé de cette doctrine.

Qui est réellement l'esclave (ou intendant) fidèle et avisé ?

La compréhension couramment acceptée de cette parabole de Jésus est citée dans la Tour de Garde du 1er mars 1981 page 24 :

"Certains disent que “l’esclave” représente les ministres chrétiens ou leur fonction de surveillance, laquelle entraîne la responsabilité de pourvoir aux besoins spirituels de la congrégation. Quant à l’arrivée du “maître”, ce serait soit la seconde venue du Christ, soit, pour chaque ministre, sa propre mort. Ceux qui comprennent la parabole ainsi y voient donc un encouragement adressé aux ministres chrétiens pour qu’ils veillent sur ce qu’on leur a confié."  - La Tour de Garde du 1er juin 1981 page 24

Effectivement cela concorde avec l'analyse de nombreux commentateurs bibliques (par exemple Commentary on Matthew 24, de Matthew Henry, voir aussi les commentaires de Matthieu 24:45 sur biblehub). C'est aussi de cette manière que les chrétiens ont toujours compris cette parabole, et la comprennent encore aujourd'hui. La compréhension qu'ont les Témoins de Jéhovah de cette parabole revient à dire que le sens de ces paroles de Jésus est resté caché pendant des siècles et que, jusqu'en 2009, personne ne pouvait les comprendre !

Alors quel est le sens de cette parabole ? La Bible explique la Bible et la meilleure chose à faire est donc de la laisser parler. Notez que dans le passage parallèle de son évangile Luc parle d'un "intendant fidèle" :

Et le Seigneur dit : “ Quel est donc l’intendant fidèle, l’avisé, que son maître établira sur l’ensemble de ses serviteurs pour continuer à leur donner leur mesure de vivres en temps voulu ? - Luc 12:42

Il est intéressant de noter que cette notion d'intendant fidèle sera reprise par Paul et Pierre :

Que l’homme nous estime donc comme des subordonnés de Christ et des intendants de saints secrets de Dieu. Du reste, dans ce cas, ce qu’on cherche chez les intendants, c’est qu’un homme soit trouvé fidèle. - 1 Corinthiens 4:1, 2
Pour autant que chacun a reçu un don, utilisez-le en vous servant les uns les autres, comme d’excellents intendants de la faveur imméritée de Dieu, laquelle se manifeste de manières diverses. - 1 Pierre 4:10
Il faut en effet qu’un surveillant soit exempt d’accusation en tant qu’intendant de Dieu [...] - Tite 1:7

Que peut-on en déduire ? Eh bien que tous les chrétiens sont esclaves du Christ et chacun, de manière individuelle ou en tant que groupe, peut être un intendant de Dieu "fidèle et avisé" en prenant soin de ses co-esclaves et en les enseignant, comme le faisaient les apôtres et d'autres chrétiens au 1er siècle.

Une récente Tour de Garde confirme, sans le vouloir, cette explication :

Que nous soyons un frère ou une sœur, nous devons nous acquitter de notre mieux de toute tâche théocratique qu’on nous confie. Le gouverneur Nehémia a dû nommer certains parmi le peuple de Dieu à des fonctions de responsabilité. Qui a-t-il choisi ? Des hommes craignant Dieu, dignes de confiance et fidèles (Neh. 7:2 ; 13:12, 13). Aujourd’hui aussi, « ce qu’on cherche chez les intendants, c’est qu’un homme soit trouvé fidèle » (1 Cor. 4:2). Les belles œuvres ne passent pas inaperçues (lire 1 Timothée 5:25). - La Tour de Garde de août 2016 page 23 §12

Ainsi donc, comme le dit cette Tour de Garde : "Que nous soyons un frère ou une sœur, nous devons nous acquitter de notre mieux de toute tâche théocratique qu’on nous confie". Chacun d'entre nous peut être, à son niveau, un esclave (ou intendant) fidèle et avisé, utilisé par Dieu pour aider d'autres membres du corps de l'Eglise dont Jésus (et non un groupe d'hommes) est la tête (Colossiens 1:18). C'est ce qui ressort également des paraboles de Jésus concernant les serviteurs et les récompenses. En Luc 19:11-27 (parabole des mines, ou pièces d'or) ainsi qu'en Matthieu 25:14-30 (parabole des talents), Jésus nous enseigne que ses serviteurs doivent faire fructifier ce qu'ils ont reçu du maître. Voila certainement une façon d'être des intendants fidèles de Dieu. Cette tâche n'est pas dévolue qu'à quelques responsables auto-proclamés !

Pourquoi la parabole de l'esclave fidèle et avisé n'est pas une prophétie

La parabole de Matthieu 24:45-51 n'est pas une prophétie tout simplement parce que lorsque Jésus prophétise des évènements futurs il parle au futur et de manière claire, non imagée (voir par exemple Matthieu 25:31-46). Au contraire ici il prend un exemple. C'est l'exemple d'un esclave que son maître a établi, qui fait bien son travail (ou pas) et qui est récompensé (ou non). Nous avons vu plus haut comment chaque chrétien peut se sentir concerné par cet exemple.

Vouloir qu'il n'y ait qu'un seul esclave (qui de plus ne s'auto-révélerait que 2000 ans plus tard) n'a pas de sens et ce n'est pas cohérent avec les autres paraboles de Matthieu 24 et 25. En effet, ce serait comme vouloir identifier qui sont aujourd'hui les 10 vierges de Matthieu 25:1-13 : est-ce que ce sont 10 religions ? 10 personnes précises à notre époque ? Non bien sûr, on comprend qu'il s'agit d'un exemple, pas d'une prophétie. Chaque chrétien devrait être amener à s'approprier personnellement cette parabole en s'interrogeant sur son attitude en attendant le retour du Seigneur. 

Même chose pour les 3 serviteurs de Mt 25:14-30. Qui est aujourd'hui le serviteur qui a reçu 5 talents ? Est-ce que ce sont les Témoins de Jéhovah ? Ou une autre religion chrétienne ? Qui est le serviteur qui a reçu 2 talents ? Est-ce une personne précise vivant à notre époque ? Le pape ? Là encore on comprend que Jésus énonçait une parabole qui n'avait pas vocation à être comprise comme une prophétie. Par ces exemples il voulait montrer l'importance pour chacun de ses disciples de veiller et de faire fructifier son trésor pendant son absence. Les Témoins de Jéhovah eux-mêmes ont essayé pendant un temps d'interpréter ces deux paraboles comme des prophéties mais ils ont récemment fait marche arrière (voir la Tour de Garde du 15 mars 2015). Il en va de même pour l'exemple de l'esclave fidèle et avisé : c'est un exemple, pourquoi traiter cette parabole différemment des autres à part pour s'attribuer frauduleusement un pouvoir et une autorité illégitimes ?

Conclusion

En conclusion, nous avons vu que la parabole de l'esclave fidèle et avisé contenue en Matthieu 24:45-51 n'est pas une prophétie prédisant l'apparition d'un groupe d'hommes spécialement choisis à la tête d'une organisation religieuse au XXème siècle. Non, par ces paroles, Jésus incitait tous ses serviteurs à rester humbles, à être des intendants fidèles vigilants, faisant fructifier le trésor confié par leur Maître et, pour ceux ayant des responsabilités dans l'Eglise, de ne pas abuser de cette autorité, de continuer à fortifier la foi de leurs coesclaves en les nourissant grâce à la Parole de Dieu selon les dons que Dieu leur a accordé (Ephésiens 4:11-13).

Articles en relation :