Quel est le nom de Dieu dans la Bible ? Quelle est sa signification ? Comment le prononcer ? Les Témoins de Jéhovah sont-ils les seuls à utiliser le nom de Dieu ? Comment les chrétiens s'adressent-ils à Dieu ?

Les Témoins de Jéhovah accordent une grande importance à l'utilisation du nom personnel de Dieu. Ils revendiquent bien souvent être les seuls à employer ce nom, qu'ils considèrent être "Jéhovah". Ils se servent de cet argument pour démontrer qu'ils sont, selon eux, la seule vraie religion sur terre. Voici par exemple ce que nous pouvons lire dans leurs publications :

LA PLUPART des Églises évitent d’utiliser le nom de Dieu. Par exemple, dans l’introduction d’une bible, il est dit que les croyants ne devraient jamais appeler Dieu par un nom propre. Nous, les Témoins de Jéhovah, nous pensons le contraire. Nous sommes fiers de porter le nom de Dieu et de lui rendre gloire (lire Psaume 86:12 ; Isaïe 43:10). - La Tour de Garde du 15/03/2013 page 24 (édition simplifiée)

Dans cette citation on constate que les Témoins de Jéhovah établissent une généralité à partir d'une seule phrase (tronquée) tirée d'une seule Bible.

La chrétienté, pour sa part, mérite d’être détruite, car elle a favorisé l’ignorance spirituelle de ses fidèles et a manifesté un mépris flagrant à l’égard du nom de Dieu [...] Quant aux chefs des autres religions, de la chrétienté ou non, ils ont eux aussi caché à des millions de croyants l’identité du vrai Dieu. - La Tour de Garde du 15/01/2011 page 4

Ces affirmations sont-elles justifiées ? Les Témoins de Jéhovah ont-ils raison de juger et de condamner ainsi les autres chrétiens ?

Quel est le nom de Dieu dans la Bible ?

Dans les manuscrits bibliques disponibles, le nom de Dieu apparaît sous la forme d'un "tétragramme", soit quatre caractères hébraïques que l'on peut retranscrire dans notre alphabet par "YHWH". Ce tétragramme apparaît 6519 fois dans les manuscrits de l'ancien testament. Je ne vais pas développer davantage car les Témoins de Jéhovah connaissent déjà très bien ces choses. Pour en savoir plus vous pouvez consulter les liens suivants :

Ce qu'il faut retenir ici c'est que le nom biblique de Dieu n'est pas "Jéhovah" mais "YHWH". La prononciation exacte de ce nom s'est malheureusement perdue avec le temps depuis que les Juifs, par superstition, ont cessé de le prononcer. Donc prétendre que les Témoins de Jéhovah sont la vraie religion parce qu'ils appellent Dieu "Jéhovah" est une erreur. De fait, le nom "Jéhovah" n'existe dans aucun manuscrit et n'est qu'une construction tardive, datant du Moyen-Âge. Mais alors comment peut-on aujourd'hui prononcer ce tétragramme ?

Différentes prononciations pour le nom divin

Les Témoins de Jéhovah eux-mêmes reconnaissent qu'il y a plusieurs prononciations possibles pour le nom divin : 

Les hébraïsants estiment généralement que la prononciation “ Yahweh ” ou “ Yahvé ” est la plus vraisemblable. Ils font observer que la forme abrégée du nom est Yah (Jah sous sa forme latinisée), par exemple en Psaume 89:8 et dans l’expression Halelou-Yah (qui signifie “ Louez Yah ! ”) (Ps 104:35 ; 150:1, 6). Par ailleurs, les formes Yehô, Yô, Yah et Yahou, qu’on trouve entre autres dans l’orthographe hébraïque des noms Yehoshaphat, Yoshaphat et Shephatia, peuvent toutes être dérivées de Yahweh (Yahvé). Les transcriptions grecques du nom que firent les premiers écrivains chrétiens vont un peu dans le même sens, avec des orthographes comme Iabé et Iaoué, dont la prononciation en grec se rapproche de Yahweh. Néanmoins, les spécialistes sont loin d’être unanimes sur la question, certains défendant d’autres prononciations encore, comme “ Yahouwa ”, “ Yahouah ” ou “ Yehouah ”. - Etude perspicace des Écritures, volume 1 page 1252

Ainsi, "Jéhovah" n'est pas la seule façon possible de prononcer le nom de Dieu et il serait faux de dire que c'est la seule façon correcte de prononcer le nom divin. D'autres formes peuvent être tout autant, voire plus correctes.

Pour justifier l'utilisation de la prononciation "Jéhovah", le livre Etude perspicace explique :

Puisqu’on ne peut pour l’instant être certain de la prononciation, il semble n’y avoir aucune raison de délaisser en français la forme bien connue de “ Jéhovah ” au profit d’une des autres prononciations proposées. - Etude perspicace des Écritures, volume 1 page 1252

Les Témoins de Jéhovah prétendent donc s'appuyer sur la popularité du nom Jéhovah pour justifier son choix. Il est vrai qu'à la fin du XIXème siècle, lorsque Charles Russell a fondé la Watchtower, le nom "Jéhovah" était populaire. Mais depuis la situation a changé et d'autres formes sont devenues plus populaires ou ont été jugées plus justes d'après les hébraïsants. Il en est ainsi de la forme "Yahweh" (ou "Yahvé") qui est aussi, voire mieux connue, et couramment utilisée dans la langue française aujourd'hui. Par exemple :

Il n'y a donc aucune raison de préférer "Jéhovah" à "Yahvé" ou "Yahweh". Si on devait s'appuyer sur la popularité d'une prononciation pour faire un choix, alors c'est sans conteste "Yahvé" qui l'emporterait de nos jours. Dans tous les cas il n'y a aucune raison d'être dogmatique quant à l'utilisation de l'une ou l'autre prononciation.

Pourquoi certaines Bibles remplacent-elles le tétragramme par "SEIGNEUR" ?

Certaines Bibles ont choisi de remplacer le tétragramme par le titre "SEIGNEUR" dans l'ancien testament. Pourquoi ? Elles font ce choix pour harmoniser l'ancien testament avec le nouveau testament dans lequel le tétragramme n'apparaît pas (aucun manuscrit du nouveau testament ne contient le tétragramme). De plus la Septante, première traduction grecque de l'ancien testament, remplaçait également le tétragramme par "kurios" ("Seigneur"). Remplacer le tétragramme par "Seigneur" dans l'ancien testament dans un souci d'harmonisation, ou pour se conformer à la Septante du premier siècle utilisée par les chrétiens de l'époque est donc un choix de traduction. D'ailleurs les Témoins de Jéhovah ont choisi de faire la même chose dans l'autre sens, à savoir harmoniser le nouveau testament avec l'ancien en remplaçant "kurios" par "Jéhovah" à de nombreux endroits dans le texte grec. Toutefois, là où dans le premier cas on peut facilement prouver à l'aide des manuscrits originaux que "Seigneur" correspond bien au tétragramme, dans le cas de la Traduction du Monde Nouveau il est impossible de prouver que le nom "Jéhovah" a été inséré à raison dans le nouveau testament (voir l'article La Traduction du Monde Nouveau).

Quelle est la signification du nom de Dieu ?

En révélant son nom à Moïse, Dieu en a également donné le sens. Relisons Exode 3:14, 15 :

Mais Moïse dit au [vrai] Dieu : “ Supposons que je sois venu maintenant vers les fils d’Israël et que je leur aie dit : ‘ Le Dieu de vos ancêtres m’a envoyé vers vous ’, et qu’ils disent vraiment : ‘ Quel est son nom ? ’ Que leur dirai-je ? ”Alors Dieu dit à Moïse : “ JE SERAI CE QUE JE SERAI. ” Et il ajouta : “ Voici ce que tu diras aux fils d’Israël : ‘ JE SERAI m’a envoyé vers vous. ’ ” Puis Dieu dit encore à Moïse : “ Voici ce que tu diras aux fils d’Israël : ‘ [[YHWH]] le Dieu de vos ancêtres, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob, m’a envoyé vers vous. ’ C’est là mon nom pour des temps indéfinis et c’est là mon mémorial de génération en génération. - Exode 3:13-15

La note de la Traduction du Monde Nouveau précise pour ces versets :

“ JE SERAI CE QUE JE SERAI ”. Héb. : אֶהְיֶֽה אֲשֶֽׁר אֶהְיֶֽה (ʼÈhyèh ʼAshèr ʼÈhyèh). C’est ainsi que Dieu se désigne lui-même ; Leeser (angl.) : “ JE SERAI CE QUE JE SERAI ”. Rotherham (angl.) : “ Je deviendrai ce qu’il me plaît [de devenir] ”. Gr. : Égô éïmi ho ôn, “ Je suis L’Étant ”, ou : “ Je suis L’Existant ” ; lat. : ego sum qui sum, “ Je suis Qui je suis ”. ʼÈhyèh vient du vb. héb. hayah, “ devenir, être ”.  Ici, ʼÈhyèh est à l’imparfait héb., à la première personne du sing., et signifie donc “ Je deviendrai ” ; ou : “ Je serai ”. - Extrait de la note de la Traduction du Monde Nouveau sur Exode 3:14

La note de la Bible Annotée sur Exode 3:14 déclare ceci :

Je suis Celui qui suis. Le temps du texte hé­breu n'est pas le pré­sent, qui n'existe dans cette langue qu'au par­ti­cipe (étant, faisant). C'est le temps de l'ac­tion im­par­faite, in­ache­vée, c'est-à-dire qui conti­nue : Je suis et serai. Ce qui fait que l'on a par­fois tra­duit par le fu­tur ; Je serai celui que je serai. Mais l'exis­tence actuelle est né­ces­sai­re­ment ren­fer­mée dans ce temps du verbe, comme base de l'exis­tence, future : Je suis (et se­rai) ce­lui qui est (et sera). - Bible Annotée sur Exode 3:14

On comprend ainsi que le sens du nom de Dieu est important. Le tétragramme, pour les hébreux, n'était pas qu'une succession de quatre lettres mais c'était un mot qui avait un sens bien particulier, sens qui n'est malheureusement pas préservé par les prononciations "Jéhovah" ou "Yahweh". C'est pour cela que, dans le souci de respecter le sens du nom divin, certains traducteurs bibliques ont choisi de rendre le tétragramme par "L’Éternel". On retrouve dans ce terme une idée du sens originel tel que révélé à Moïse à savoir "JE SUIS", "JE SERAI", "L'Etant", "l'Existant" (voir aussi Apocalypse 1:4, 8; 11:17; 16:4). Ce nom, contrairement à ce que disent certains Témoins de Jéhovah n'est donc pas un titre mais une tentative de traduction du tétragramme tandis que "Jéhovah" ou "Yahweh" sont des tentatives de prononciation (ou vocalisation) du tétragramme. Vaut-il mieux vocaliser le tétragramme ou le traduire ? Préserver la prononciation ou la signification ? Chacun jugera. Pour ma part je pense que les deux options se valent et que "l’Éternel" est un nom valable pour Dieu de même que "Jéhovah" ou "Yahweh".

Peut-on appeler Dieu par son nom ?

Nous pouvons bien sûr appeler Dieu par son nom ! La Bible nous relate les exemples de nombreux serviteurs fidèles du passé qui l'ont fait et qui ont été bénis. Toutefois, en tant que chrétiens, nous n'avons plus la même relation avec Dieu que celle que pouvaient avoir les Juifs de l'ancien testament. En effet Jésus, en venant sur terre et en mourant pour nos péchés, a ouvert la voie à un nouveau type de relation avec Dieu : la relation paternelle. Le nouveau testament nous apprend en effet que grâce à Jésus, à son sacrifice et à notre foi en lui nous pouvons être sanctifiés et nous approcher de Dieu en devenant ses fils (Jean 1:9-13; Galates 3:26). A l'exception de David (Psaume 89) et Salomon (2 Samuel 7:14) cette relation individuelle "Père/fils" n'existait pas dans l'ancien testament.

Quel exemple nous a laissé Jésus quant à l'utilisation du nom de Dieu ? Si Jésus connaissait certainement le nom de son Père, ce n'est pas ainsi qu'il s'adressait à Lui. Il nous a plutôt encouragé à donner de l'importance à notre relation avec notre Père céleste :

“ Vous devez donc prier ainsi : “ ‘ Notre Père dans les cieux, [...]. - Matthieu 6:9

Il a lui-même prié Dieu ainsi :

Jésus dit ces choses, et, levant les yeux vers le ciel, il dit : “ Père, l’heure est venue ; glorifie ton fils, pour que ton fils te glorifie - Jean 17:1

Dans cette prière poignante relatée en Jean 17, Jésus s'adressera à Dieu en l'appelant "Père" à six reprises. De la même manière, lorsqu'il parle de Dieu à ses disciples il n'emploie jamais "Jéhovah" ou une quelconque forme du tétragramme mais il l'appelle "votre Père" à plus de vingt reprises, par exemple en Matthieu 5:16 :

De même, que votre lumière brille devant les hommes, pour qu’ils voient vos belles œuvres et rendent gloire à votre Père qui est dans les cieux. - Matthieu 5:16

Les premiers chrétiens, d'après la Bible, ne désignaient pas non plus Dieu par un nom particulier mais par "le Père" ou "notre Père" :

À vous faveur imméritée et paix de la part de Dieu notre Père. - Colossiens 1:2

En conclusion, tout comme il ne viendrait pas à l'idée à un enfant d'appeler son père par son prénom même si il le connaît, les chrétiens préféreront généralement s'adresser à Dieu en l'appelant Père, ainsi que nous l'ont montré Jésus et les premiers chrétiens.

Les Témoins de Jéhovah sont-ils les seuls à utiliser le nom de Dieu ?

Non, les Témoins de Jéhovah ne sont pas les seuls à utiliser le nom de Dieu. Ils ne sont même pas les seuls à l'appeler "Jéhovah" puisque certains groupes évangéliques utilisent aussi cette prononciation. Comme nous l'avons vu, plusieurs Bibles utilisent le nom "Yahvé" ou "l’Éternel". Si l'Eglise catholique n'utilise officiellement plus le nom de Dieu, mais "Seigneur" depuis 2001, de nombreuses Eglises protestantes, évangéliques ou non, l'utilisent toujours dans leur culte ou dans leurs chants. On en trouve de nombreux sur Youtube, par exemple :

Chant protestant :

Chant adventiste :

Chants évangéliques :

Vous en trouverez de nombreux autres en cherchant par exemple ici ou ici.

On trouve aussi le nom de Dieu sur les sites Internet d'Eglises diverses, par exemple :

Et je pourrais en citer bien d'autres. Je précise que mon but n'est absolument pas de faire de la publicité à ces Eglises mais simplement de constater qu'elles utilisent bien le nom de Dieu. D'ailleurs une petite recherche sur Internet vous convaincra que de nombreux autres groupes chrétiens utilisent couramment le nom de Dieu.

Conclusion

Contrairement à ce qu'affirment les Témoins de Jéhovah dans leurs publications, le nom de Dieu dans la Bible n'est pas "Jéhovah" mais YHWH. Affirmer que "Jéhovah" est la seule prononciation valable de ce nom est également une erreur. De même, contrairement à ce qu'ils affirment dans leurs publications, la chrétienté n'a pas abandonné le nom de Dieu. Dans la plupart des Eglises (à l'exception notable de l'Eglise catholique) ce nom est toujours connu, prononcé, utilisé et loué. Toutefois, en tant que chrétiens, il ne faut pas oublier que notre relation avec Dieu est différente de celle des Juifs de l'ancien testament. A l'image de Jésus et des premiers chrétiens, nous pouvons maintenant nous approcher de Lui comme de notre Père et il serait dommage d'occulter cette magnifique opportunité en nous focalisant sur l'utilisation constante, voire artificielle de son nom. N'oubliez jamais que n'importe quel père humain préférera que ses enfants l'appellent "papa" plutôt que par son prénom et qu'il en va de même pour notre Père céleste.

Voir aussi l'article : Dieu a-t-il un nom ? S'appelle-t-il Jéhovah ?