Religion ou secte chrétienne : comment faire la différence ? Qu'est-ce qu'une secte ? Les Témoins de Jéhovah sont-ils une secte ? Le christianisme est-il une secte ? Comment identifier les dérives dangereuses ?

Beaucoup de choses ont déjà été écrites sur les sectes et la manière de les différencier d'une religion. Certains disent qu'une religion est simplement "une secte qui a réussi", d'autres pensent qu'une secte est identifiable par les sommes importantes qu'elle impose de payer à ses fidèles ou aux pressions psychologiques qu'elle exerce sur ses membres... Est-ce qu'une secte est vraiment dangereuse ? Ou est-ce au contraire un mot simplement utilisé de manière péjorative pour dénigrer des groupuscules se détachant des grands courants chrétiens ? Les Témoins de Jéhovah sont-ils une secte ou une religion finalement ? Sont-ils dangereux ?

Qu'est-ce qu'une secte ?

Voici la définition que donne le dictionnaire Larousse en ligne pour le mot "secte" :

  • Ensemble de personnes professant une même doctrine (philosophique, religieuse, etc.)
  • Groupement religieux, clos sur lui-même et créé en opposition à des idées et à des pratiques religieuses dominantes.
  • Clan constitué par des personnes ayant la même idéologie

D'après cette définition, on constate donc qu'une secte n'a en soi rien de dangereux. D'ailleurs faut-il rappeler que les chrétiens eux-mêmes étaient à leurs débuts considérés comme une secte juive (Actes 24:5, 14; 28:22). En ce sens, on peut donc affirmer en quelque sorte que la religion chrétienne est une "secte (juive) qui a réussi" !

Si l'on s'en tient strictement à cette définition du dictionnaire, on peut donc dire que les Témoins de Jéhovah sont bien une secte. Pour rappel ils sont à l'origine issus des adventistes, qui sont eux-mêmes une secte du protestantisme, qui est lui lui-même une secte de l'Eglise Catholique Romaine. Alors où est le problème ? Réponse page suivante.


Les dérives sectaires : le vrai danger

Répétons-le : une secte, en elle-même, n'a rien de dangereux. Le danger, en réalité, provient surtout des dérives que de telles structures généralement fermées sur elles-mêmes risquent d'engendrer ! C'est à cause de ces dérives réelles et avérées que le mot "secte" a, à notre époque, une connotation négative.

Voici d'ailleurs un extrait de la définition que donne l'Encyclopédie Larousse en ligne au mot "secte" :

Groupement religieux, clos sur lui-même et créé en opposition à des idées et à des pratiques religieuses dominantes (...). Certains mouvements religieux contemporains, qu'on appelle parfois «nouvelles sectes», font pression sur leurs adeptes, les dépouillent de leurs biens, et vont jusqu'à provoquer des suicides collectifs ou des attentats aux motivations apocalyptiques. - Encyclopédie Larousse en ligne - secte

Ainsi, il est avéré que les sectes sont un terrain propice à de nombreuses dérives. Le danger vient du fait que, lorsqu'on fait partie d'un groupe sectaire il est très difficile, voire impossible, de se rendre compte des dérives qui peuvent y exister. Lorsqu'on parle de secte à notre époque, c'est généralement de manière péjorative, en référence aux dangers potentiels qui peuvent exister au sein de groupements renfermés sur eux-mêmes. Quels sont ces dangers ? Les Témoins de Jéhovah sont-ils concernés ? Comment faire la différence entre une secte ou religion inoffensive et une secte ou religion dangereuse ? Réponse page suivante.


Une affaire de contrôle

En réalité, la dangerosité d'un groupe religieux, qu'il soit qualifié de secte ou non, est avant tout liée au degré de contrôle qu'exerce le groupe sur chacun de ses membres. Steven Hassan, célèbre ex-membre de la secte Moon, a écrit un livre à ce sujet qui est aujourd'hui considéré comme une référence dans de nombreux pays. Dans ce livre, Combatting Cult Mind Control("Combattre la manipulation mentale sectaire"), l'auteur se sert de son expérience pour établir une liste de critères (le modèle "B.I.T.E.") permettant de mesurer le niveau de contrôle qu'exerce une secte sur ses adeptes. Ces critères sont répartis en quatre catégories :

  1. Contrôle du comportement de l'adepte, par exemple :
    • Contrôle des fréquentations
    • Contrôle du style vestimentaire et de la coiffure
    • Contrôle de l'alimentation (règles alimentaires imposées)
    • Exploitation financière
    • Restriction des vacances et des loisirs
    • Beaucoup de temps consacré aux réunions, aux rituels, y compris via internet
    • Rapports d'activités ou comptes réguliers à rendre à la direction de la secte
    • Récompenses ou punitions utilisées afin de modifier le comportement de l'adepte
    • Individualisme découragé, pensée de groupe encouragée
    • Nécessité d'obéissance, de dépendance et de fidélité à la secte
  2. Contrôle de l'information, par exemple :
    • Rétention d'informations
    • Déformation de l'information pour la rendre acceptable
    • Mensonges délibérés
    • Minimiser ou décourager l'accès à des sources d'information autres que celles de la secte (écrits critiques, anciens membres...)
    • Garder les adeptes bien occupés afin qu'ils n'aient pas le temps de faire leurs propres recherches
    • Compartimentation de l'information entre ce qui vient de la secte (forcément bon) et ce qui vient de l'extérieur (dont il faut forcément se méfier)
    • Encouragement à l'espionnage et à la délation entre les adeptes
    • Utilisation intensive des écrits de la secte au détriment d'autres sources extérieures
  3. Contrôle des pensées, par exemple :
    • Installation d'un schéma de pensée manichéen ("nous" vs "les autres")
    • Interdiction de remettre en cause la doctrine du groupe ou ses dirigeants
    • Rejet de toute pensée rationnelle ou critique envers la secte
    • Considérer toutes les autres croyances comme inférieures, mauvaises, méchantes ou illégitimes
  4. Contrôle des émotions, par exemple :
    • Faire sentir à l'adepte que ses problèmes sont forcément de sa faute, jamais de la faute de la secte
    • Faire peur à l'adepte pour le décourager de penser par lui-même, de découvrir le "monde extérieur", menace de perdre son salut, d'être rejeté par le groupe...
    • Endoctrination afin d'inculquer la peur de quitter le groupe, de questionner ses dirigeants...

Bien entendu, une secte n'a pas besoin de valider tous ces critères pour être considérée comme dangereuse. En fait, plus le nombre de critères validés par une secte seront nombreux, plus elle sera considérée comme dangereuse. Les Témoins de Jéhovah seraient-ils donc une secte dangereuse ? Réponse page suivante.


Les Témoins de Jéhovah sont-ils une secte dangereuse ?

Face à ces critères, que dire des Témoins de Jéhovah ? Vous aurez sans doute remarqué qu'ils remplissent un certain nombre de caractéristiques. La prudence est donc de mise avec ce mouvement. Faut-il pour autant le qualifier de secte dangereuse ? Je pense que d'un point de vue extérieur (non Témoin) on pourrait le qualifier de la sorte. Mais ce n'est ici que mon point de vue d'ancien Témoin de Jéhovah, il convient à chacun de se faire sa propre opinion. Pour un adepte, la dangerosité de la secte à laquelle il appartient sera beaucoup moins évidente. Tout dépendra finalement de sa capacité naturelle à résister au contrôle de l'organisation sur sa vie, ses pensées, ses lectures... En effet, il est important de considérer que la personnalité et la condition mentale et psychologique de chaque invidivu engendreront inévitablement une perception et une résistance différentes au contrôle exercé par l'organisation.

Les Témoins de Jéhovah ne sont pas tous identiques. Certains, les plus endoctrinés, ne liront de toute façon jamais cet article ou un site internet comme "jw-verite.org" tant leur organisation leur déconseille de lire tout écrit critique. Ceux-là sont certainement les plus en danger car leur champ de recherche est restreint par une entité tierce (l'organisation) qui s'arroge ce pouvoir sur eux. Ceux-là sont (pour l'instant espérons-le) "sous contrôle" mais risquent un jour de se "réveiller" brutalement et de constater qu'ils ont été manipulés pendant de nombreuses années. Cela engendrera malheusement des états émotionnels et affectifs très difficiles à gérer, allant parfois jusqu'au suicide. Pour d'autres Témoins de Jéhovah qui ont la capacité de s'affranchir du contrôle de l'organisation, ils reconnaîtront peut-être certaines dérives dangereuses sans pour autant vouloir quitter le mouvement. Pour d'autres encore ces dérives seront inacceptables (d'un point de vue humain, biblique ou les deux) et leur conscience les poussera à se désolidariser du groupe... A vrai dire, un Témoin de Jéhovah vigilant et conscient de ces dérives est un Témoin de Jéhovah qui sera beaucoup moins sujet à la manipulation. Il saura détecter les dérives, y échapper et c'est tant mieux.

Rappelons aussi que, dans notre démarche, il est important de se mettre dans le contexte biblique qui pose certaines limites au chrétien. Cela fait-il du christianisme une secte dangereuse ? Sinon, dans quelle mesure les Témoins de Jéhovah outrepassent-ils les préceptes bibliques pour devenir dangereux ? C'est ce que nous allons voir maintenant. Pour se faire, je me suis inspiré du modèle B.I.T.E. pour établir une liste de dix critères permettant d'identifier une secte dangereuse. Cela nous permettra de voir en quoi les enseignements et les pratiques des Témoins de Jéhovah engendrent des dérives sectaires et nous comparerons à chaque fois avec ce que dit la Bible sur chacun de ces points.

Voici une synthèse en 10 points basée sur le modèle B.I.T.E permettant à mon avis de mettre en évidence la différence entre une secte dangereuse et une religion inoffensive voire bénéfique et épanouissante.

La secte à risque :

  1. Est généralement constituée en organisation pyramidale dirigée par un homme ou un groupe d'hommes établissant et contrôlant les enseignements et les pratiques du groupe
  2. Demande à ses adeptes de réduire leurs contacts avec le "monde exterieur" (famille, amis, collègues de travail, camarades d'école qui ne font pas partie du mouvement)
  3. Demande à ses adeptes de s'habiller, de se coiffer ou de se raser d'une certaine manière
  4. Se pose en seule vraie religion, seule vérité, seul moyen d'être sauvé ou seul chemin menant à Dieu. Toutes les croyances étrangères à la secte sont forcément erronées.
  5. Utilise la peur pour empêcher ses membres de quitter le groupe (perte du salut, peur de perdre sa famille ou ses amis faisant partie du groupe...)
  6. Punit sévèrement le membre qui décide malgré tout de quitter le groupe (ostracisme, perte de la famille et des amis faisant toujours partie du groupe)
  7. Divise le monde en deux catégories : ceux qui font partie du groupe (forcément bons et bénis) et les autres, sous l'influence de forces spirituelles forcément méchantes.
  8. Utilise et cite abondamment ses propres écrits, au détriment d'autres sources extérieures
  9. Déconseille fortement la lecture de tout écrit critique envers elle, envers ses doctrines ou ses dirigeants
  10. Utilise souvent un discours apocalyptique ("la fin du monde est proche !")

Bien entendu on pourrait ajouter d'autres critères, n'hésitez pas à me donner vos idées dans les commentaires.

Examinons maintenant ces critères un par un.

1. Une organisation pyramidale

Ce n'est une surprise pour personne : les Témoins de Jéhovah sont bien une organisation pyramidale, tant d'un point de vue humain que d'un point de vue spirituel. C'est ce que nous retrouvons sur cette image tirée de La Tour de Garde du 15/04/2013 page 29 :

D'un point de vue spirituel, nous retrouvons à peu près la même structure à cause de la doctrine des deux classes de chrétiens. En effet, les "autres brebis" (la majeure partie des Témoins de Jéhovah) doivent coopérer avec le "petit troupeau" (quelques milliers de Témoins de Jéhovah ayant une espérance différente et représentés par le collège central) pour garantir leur survie à Armageddon et l'accès à la vie éternelle dans le paradis qui leur est promis.

Un exemple parmi d'autres :

Les chrétiens qui vivent en ce temps de la fin concentrent leur attention sur l’une ou l’autre des espérances suivantes : Les membres du “ petit troupeau ”, les chrétiens oints, entretiennent l’espérance de l’immortalité au ciel, où ils seront rois et prêtres aux côtés de Jésus dans son Royaume (Luc 12:32 ; Rév. 5:9, 10). Les “ autres brebis ” qui composent la “ grande foule ”, bien plus nombreuse, ont l’espérance de vivre éternellement dans un paradis terrestre et de constituer les sujets du Royaume messianique (Rév. 7:9, 10 ; Jean 10:16). Les autres brebis ne devraient jamais oublier que leur salut dépend du soutien actif qu’elles apportent aux “ frères ” du Christ encore sur la terre. - La Tour de Garde du 15/03/2012 page 20

D'autres exemples ici

C'est donc un système totalement hermétique et hiérarchisé qui se referme sur le Témoin de Jéhovah. Le Témoin de Jéhovah doit "obéir" à ses leaders religieux, "coopérer" avec son organisation et la "soutenir" pour avoir une chance d'être sauvé. De plus, un suivi de son activité au sein du groupe est mis en place à l'aide de "rapports d'activités" nominatifs remis tous les mois. Des fichiers au sein des congrégations et des filiales sont ainsi tenus à jour mensuellement pour chacun des fidèles et ceux qui ne remettent pas de rapport d'activité chaque mois sont considérés comme "faibles spirituellement", étiquetés "inactifs" ou "irréguliers". Il s'agit d'un système de contrôle très efficace.

Ce que dit la Bible

Dans la Bible, les premiers chrétiens n'étaient pas structurés en organisation pyramidale. Même si nous constatons effectivement une prédominance des apôtres au premier siècle, ils n'étaient là que pour s'assurer de la bonne fondation du christianisme (Matthieu 16:18, 19). De fait, la Bible ne relate qu'un seul concile (Actes 15) qui, soulignons-le, ne concernait pas seulement les apôtres mais aussi des "anciens". Les anciens étaient des responsables choisis au sein des églises locales. La Bible, comme l'Histoire profane, ne parlent nullement d'une autorité chrétienne mondiale centralisée (à Jérusalem ou ailleurs) à qui les apôtres, les "anciens" ou tout autre chrétien parmi toutes les églises locales devaient rendre des comptes.

Nous constatons au contraire que c'est l'Esprit Saint envoyé par Jésus qui dirigeait toute l'activité des chrétiens au premier siècle (Actes 8:29; 10:19; 11;12; 13:2; 13;4; 15:28; 16:6; 16:7; 18:5; 20:23; 20:28; 21:4).

Le christianisme tel qu'enseigné par la Bible ne met donc pas en place une hiérarchie pyramidale. Après la mort des apôtres, personne n'a été désigné pour les remplacer. Il n'y a pas de "succession apostolique". Jésus n'a jamais demandé une telle chose. Au contraire il nous a assuré de sa présence personnelle auprès de nous "jusqu'à la fin" et nous a envoyé son Esprit (Matthieu 28:20; Jean 14:26). Les chrétiens, dans leur ensemble, forment le corps dont Christ est la tête (1 Corinthiens 12:27; Colossiens 1:18). Les chrétiens, dans leur ensemble, sont le temple du Saint Esprit (1 Corinthiens 3:16). Il nous faut individuellement faire confiance à cette autorité divine, pas à des humains (Psaume 146:3). A partir du IIIème siècle, l'Eglise Catholique Romaine, prônant la "succession apostolique", a voulu mettre en place une organisation hierarchique mondiale toujours active aujourd'hui. Les Témoins de Jéhovah tombent dans le même travers.

Si bien sûr un minimum d'organisation est souhaitable au sein d'une communauté chrétienne, ceux qui sont à la tête ne peuvent nullement prétendre à une autorité spirituelle ou doctrinale dogmatique, ni prêcher que le salut des membres de la communauté dépend de leur "coopération" avec l'organisation ou de leur appartenance à la communauté. Cela irait en totale contradiction avec l'oeuvre de Jésus-Christ parfaitement suffisante pour le salut de quiconque a foi en lui (Ephésiens 2:8, 9).

On constate donc ici que les Témoins de Jéhovah, tout comme les Catholiques, vont à l'encontre de l'Ecriture en prônant une organisation pyramidale chapeautée par une sorte de "succession apostolique" incarnée par leur collège central (pour les Témoins) ou par le pape (pour les catholiques).

Voir aussi : Y avait-il une autorité centralisée dans l'Eglise du premier siècle ?

2. Réduction des contacts avec le monde extérieur

Chez les Témoins de Jéhovah, les contacts avec les "non-Témoins", même croyants, sont réduits au minimum nécessaire. De fait, toute personne qui n'est pas Témoin de Jéhovah est considérée comme "non croyante" ou "non chrétienne" :

Une chose est d’avoir des contacts avec des non-Témoins dans le cadre de certaines activités (école, travail, prédication...), une autre est d’en venir à les fréquenter ou à en faire des amis intimes. Justifies-tu de tels choix en disant que ces personnes ont beaucoup de qualités ? « Ne vous égarez pas, avertit la Bible. Les mauvaises compagnies ruinent les habitudes utiles » (1 Cor. 15:33). - La Tour de Garde du 15/02/2013 page 24

Les Témoins de Jéhovah sont également encouragés à ne se marier qu'entre eux (voir l'article Se marier avec un(e) Témoin de Jéhovah, quelles conséquences ?).

Ce que dit la Bible

La Bible encourage effectivement le chrétien à surveiller ses fréquentations (1 Corinthiens 15:33). En ce sens le christianisme biblique valide donc ce critère. Mais en décrétant que ceux qui n'adhèrent pas à toutes leurs doctrines, qui n'appartiennent pas à leur organisation sont des "non-croyants" ou "non chrétiens" l'organisation des Témoins de Jéhovah va clairement au-delà de l'Ecriture.

Dans le nouveau testament les non croyants sont tout simplement ceux qui ne croient pas en Jésus-Christ, ceux qui ne le considèrent pas comme leur Seigneur. Force est de constater que les Témoins de Jéhovah n'ont pas le monopole de la foi en Jésus-Christ. On peut donc clairement parler de dérive sectaire ici.

3. Règlementation détaillée de l'habillement, de la coiffure, du rasage

Les Témoins de Jéhovah sont les champions toutes catégories en ce qui concerne l'établissement de nombreuses règles pour leurs adeptes. Le moindre aspect de la vie du Témoin de Jéhovah est régi par l'organisation et la façon de s'habiller, de se coiffer ou de se raser en fait partie. Par exemple, les femmes Témoins de Jéhovah doivent porter des jupes (pas de pantalon) lors des réunions tandis que les rares hommes qui portent la barbe ne seront jamais autorisés à faire un exposé public lors d'une assemblée et ce, sans aucun support biblique.

Des études de la Tour de Garde sont régulièrement éditées afin de récapituler toutes les instructions de l'organisation dans ces domaines, par exemple l'étude "Ton habillement honore-t-il Dieu ?" dans la Tour de Garde de septembre 2016. On peut également citer une brochure de 4 pages spécialement consacrée au code vestimentaire et à la coiffure de ceux qui désirent visiter les Béthels (imprimeries de la société Watchtower). D'aucuns qualifieraient ces règlements de "légalistes" voire "pharisaïques".

Image tirée de la brochure
Image tirée de la brochure "Tenue vestimentaire et aspect général à l'attention de ceux qui visitent le Béthel"

 

Ce que dit la Bible

La Parole de Dieu n'établit pas de règles précises quant à la coiffure et à l'habillement mais prône simplement l'équilibre, le bon sens et la modestie (1 Tim 2:9, 10). Il est frappant de constater la différence entre la Bible qui résume ces principes en quelques lignes et les Témoins de Jéhovah qui remplissent des pages, voire des brochures entières de règles arbitraires. Il y a clairement un déséquilibre qui dénonce la volonté des Témoins de Jéhovah de contrôler le moindre aspect de la vie des fidèles, sous couvert d'un semblant de liberté.

4. La "seule vraie religion (la vérité)"

Les Témoins de Jéhovah déclarent être la "seule vraie religion". Il n'est pas rare qu'ils se surnomment eux-mêmes "vrais chrétiens". Ils qualifient également l'ensemble de leurs croyances comme étant "la vérité".

Les Témoins de Jéhovah constituent les véritables adorateurs de Dieu aux temps modernes (...) Depuis les deux derniers millénaires, de nombreuses institutions et organisations religieuses représentent mal le vrai christianisme et calomnient le nom de Dieu et celui du Christ. Bientôt, Dieu exécutera sa sentence contre l’ensemble de la fausse religion ! En prévision de cela, les Témoins de Jéhovah incitent ceux qui aiment réellement Dieu à sortir de toutes les fausses religions, comme l’ordonne Révélation 18:4. Le vrai culte est rétabli, et des millions d’humains affluent vers lui (Isaïe 2:2-4). - Brochure "Paix durable" page 28.

Ce que dit la Bible

Dans la Bible la seule vraie religion est le christianisme. Il ne s'agit pas de croire aux enseignements de telle ou telle religion chrétienne mais de croire en Jésus-Christ, qui est "le chemin, la vérité et la vie" (Jean 14:6). Ceux qui refusent de croire en Jésus-Christ n'auront pas la vie éternelle (Jean 3:18).

Sur ce critère, on peut dire que le christianisme a effectivement un côté sectaire. Heureusement la possibilité est offerte à chacun d'accepter ou non le Seigneur Jésus. Notons tout de même que la vérité, dans la Bible, n'est pas d'adopter un ensemble de doctrines ou de faire partie d'une organisation mais de suivre Jésus-Christ. Or force est de constater que Jésus-Christ, ou même la Bible, ne sont pas la propriété exclusive d'un groupe religieux. Chacun doit développer une relation personnelle avec le Seigneur, qui EST la vérité, indépendamment de toute appartenance à une religion chrétienne (Jean 14:6).

5. Utilisation de la peur pour empêcher les membres de quitter le groupe

Que se passe-t-il si un Témoin de Jéhovah souhaite quitter le groupe ? Il peut le faire certes, mais les conséquences imposées par l'organisation sont dévastatrices (perte de sa famille et des amis toujours Témoins). De ce fait cette sanction agit comme une épée de Damoclès et comme un mur virtuel empêchant toute remise en question de l'organisation ou de ses dirigeants.

L’expression « retrait volontaire » désigne la démarche d’un membre baptisé de la congrégation qui renie délibérément son état de chrétien en déclarant ne plus vouloir être considéré, ou connu, comme Témoin de Jéhovah. (...) On adopte envers lui la même attitude qu’envers une personne excommuniée. - "Organisés pour faire la volonté de Jéhovah", page 142

Ce que dit la Bible

La Bible déclare que tous ceux qui tournent le dos au Christ subiront la colère de Dieu (Hébreux 6:4-6; 10:26-29). En ce sens on peut dire que le christianisme est sectaire. La différence entre les Témoins de Jéhovah et le christianisme biblique étant qu'un Témoin de Jéhovah qui quitte l'organisation tout en continuant à croire en Jésus et en Dieu sera malgré tout considéré comme un "non croyant", ayant "renié la foi chrétienne" et subissant les mêmes conséquences qu'un fornicateur ou un voleur. C'est une fois de plus une règlementation qui va bien au-delà de ce que déclare l'Ecriture et un jugement inapproprié porté envers celui qui quitte la secte.

Voir l'article Le retrait volontaire chez les Témoins de Jéhovah : une illusion ?

6. Punition par le groupe du membre qui décide malgré tout de partir

La pratique "extrémiste" de l'excommunication est l'un des reproches les plus courants fait aux Témoins de Jéhovah. De fait, celui qui décide de partir de l'organisation, même en étant toujours croyant, se verra privé de ses anciens amis Témoins de Jéhovah et, pire encore, de contacts avec les membres de sa famille toujours dans la secte. L'organisation impose en effet une coupure totale des relations avec les anciens membres.

Voir l'article : L'excommunication (exclusion) chez les Témoins de Jéhovah (jw.org) : dossier complet

Ce que dit la Bible

Si effectivement la Bible condamne ceux qui renient volontairement la foi chrétienne, elle ne condamne pas ceux qui quittent une communauté chrétienne pour une autre (Hébreux 6:4-6). Au premier siècle, l'Histoire atteste que toutes les églises ne croyaient pas exactement les mêmes choses. Il pouvait y avoir de grandes divergences entre une église romaine et une eglise égyptienne (Alexandrie) par exemple. Elles étaient toutefois unies dans une même foi, un même esprit (Ephésiens 4:4). Ainsi il y a une nette distinction entre "quitter le christianisme" et "quitter une communauté chrétienne" et absolument rien ne permet à un chrétien de juger ou de condamner une personne qui quitte volontairement une organisation religieuse chrétienne.

En ce qui concerne la rupture des relations avec un pécheur non repentant, il s'agit avant tout de la rupture des relations spirituelles avec cette personne. Le mot "excommunication" signifie littéralement "hors de la communion". Il s'agit de la communion spirituelle de l'Eglise (culte, repas fraternels, activités spirituelles...). En étendant cette rupture aux relations familiales, les Témoins de Jéhovah vont une fois de plus au-delà de l'Ecriture et établissent une règle sectaire qui entraîne de nombreux drames humains régulièrement dénoncés devant les tribunaux.

Les Témoins de Jéhovah comparent souvent l'excommunication à l'exclusion d'un club de sport ou d'un parti politique. C'est effectivement une très bonne comparaison et je crois que c'est exactement de ce genre d'exclusion dont parle la Bible ! Il faut simplement faire remarquer que dans ce cas la personne exclue pourra toujours boire un verre avec ses amis du club ou partager des repas avec les membres de sa famille qui ne sont pas exclus ! Elle ne pourra simplement plus se joindre aux activités du club ou du parti avec ses amis et sa famille. 

7. Division du monde en deux catégories

Comme au point 2, il s'agit ici de créer une barrière entre le Témoin de Jéhovah et "le monde méchant". Extraits :

Le jour de Jéhovah étant imminent, c’est la voie de la sagesse que de s’approcher de Dieu et de se tenir séparé du monde méchant et de ses individus corrompus. - La Tour de Garde du 01/10/2007 page 15
Dieu montre aussi sa bonté de cœur en avertissant ses serviteurs de se tenir séparés du monde méchant qu’il va détruire sous peu. - La Tour de Garde du 01/06/2005 page 11

Ce que dit la Bible

Le chrétien doit se tenir séparé du monde (1 Jean 2:15-17). Les Témoins de Jéhovah sont donc en phase avec la Bible sur ce point. Attention toutefois de ne pas juger ou condamner les autres groupements chrétiens en les incluant systématiquement dans le "monde méchant", ce que font les Témoins de Jéhovah qui ne s'associent pas avec d'autres croyants chrétiens.

8. Utilise et cite abondamment ses propres écrits

Depuis leur création à la fin du XIXème siècle les Témoins de Jéhovah ont produit d'énormes quantités de publications, dont la plupart sont aujourd'hui complètement oubliées, même par les adeptes les plus fervents. Il suffit aujourd'hui de visiter leur site officiel et leur bibliothèque en ligne pour se rendre compte que la Bible n'est qu'une goutte d'eau dans un océan de publications humaines, quand bien même ces dernières se disent "basées sur la Bible". Une personne qui souhaite devenir Témoin de Jéhovah va devoir étudier au moins deux ouvrages de la société Watchtower. Les réunions hebdomadaires des Témoins de Jéhovah subissent le même sort : la Bible est certes utilisée mais c'est d'abord et surtout les publications produites par l'organisation qui y sont étudiées. Les interprétations y sont prémâchées et les opinions divergentes ne sont pas les bienvenues.

Le fait que les Témoins de Jéhovah croient en une révélation progressive de la vérité biblique n'est pas étranger à ce phénomène. En effet cela entretient l'idée que l'adepte a sans cesse besoin des "nouveaux éclaircissements" et des nouvelles explications apportés par son organisation, qui se dit seule à même de les fournir à travers ses publications. Cela crée implicitement une dépendance de l'adepte, non envers Jésus-Christ ou la Bible mais envers son organisation, ses publications et ses leaders spirituels qui jouent le rôlent d'intermédiaires et d'interprètes de la Parole de Dieu.

Voir l'article : "La lumière va croissant" ou comment justifier les changements de doctrine

Ce que dit la Bible

La Bible enseigne qu'elle se suffit à elle-même et qu'elle a été écrite pour chacun de nous (2 Timothée 3:16). Il n'a jamais été question d'ajouter quoi que ce soit à l'Ecriture (Deutéronome 4:2; Révélation 22:18, 19). La Bible n'enseigne pas non plus qu'un chrétien doit se soumettre à des guides spirituels humains qui en détiendraient la "seule bonne interprétation" (Psaume 146:3; Ephésiens 1:22; 5:23).

9. Lecture des écrits critiques

C'est à mon avis LE point le plus grave en terme de dérive sectaire. Les Témoins de Jéhovah prétendent détenir le monopole de la Vérité biblique. Ils prétendent que Satan a aveuglé toutes les autres religions et qu'eux seuls ont rétabli le "vrai christianisme". De ce fait tout écrit critique envers l'organisation, toute lecture d'opinions divergentes sont formellement déconseillées. Pire encore, lire les écrits d'anciens membres du groupe (appelés "apostats") peut être considéré comme une raison d'excommunication si les anciens viennent à en être informés.

Un exemple parmi d'autres dans cet article :

À présent, que faire si tu trouves sur Internet des informations diffamatoires au sujet de l’organisation de Jéhovah ? Rejette fermement ce genre de choses. Certains pensent qu’ils doivent les porter à la connaissance d’autres pour avoir leur opinion. Mais ils ne feraient que propager des médisances. Si quelque chose sur Internet te perturbe, demande à Jéhovah de la sagesse et parles-en à des frères mûrs (Jacq. 1:5, 6 ; Jude 22, 23). - La Tour de Garde du 15/10/2015 page 31

Notez que cet article complet est une "perle" en ce qui concerne le contrôle de l'information. Nous y lisons notamment à deux reprises que la "réputation" d'une organisation doit être prise en compte avant de propager une information la concernant (voir encadré final page 32). Imaginez que cette règle soit appliquée dans le monde réel ! Nous n'aurions jamais entendu parler du scandale de la FIFA ou du scandale des moteurs Diesel chez Volkswagen ! En effet, qui aurait voulu propager ces informations qui nuisent à la réputation de ces organisations ? Heureusement que ces faits ont été dévoilés, et il devrait en être de même avec les informations vérifiables compromettant la société des Témoins de Jéhovah. Le fait que leur réputation en pâtisse ne devrait aucunement entrer en ligne de compte. Nul doute que le véritable but de cet article est justement d'empêcher les Témoins de Jéhovah de relayer ce type d'informations.

Ce contrôle de l'information est très grave car il peut toucher des questions vitales. On peut par exemple se poser des questions sur le "consentement éclairé" d'un Témoin de Jéhovah qui risquerait sa vie lors d'un refus de transfusion sanguine. Comment cette décision peut-elle être "éclairée" si l'adepte n'a toujours entendu qu'un seul son de cloche et n'a jamais pris connaissance des arguments contradictoires ? Qui sera responsable au final en cas de fin tragique ? Là encore ce sont des questions qui sont régulièrement soulevées devant les tribunaux et qui, espérons-le, permettront un changement de règlementation chez les Témoins de Jéhovah.

Ce que dit la Bible

La Bible n'impose pas du tout un contrôle de l'information. Bien au contraire, elle encourage le chrétien à sans cesse remettre en question ses croyances et ses lectures vis-à-vis de la Parole de Dieu (1 Thessaloniciens 5:21; 1 Jean 4:1; Actes 17:10-12). C'est donc une nouvelle dérive sectaire de l'organisation des Témoins de Jéhovah.

10. Un discours apocalyptique central

La théologie des Témoins de Jéhovah tourne autour de leur interprétation particulière de la Révélation (ou Apocalypse). Les "144000", la "grande foule", "Armageddon", 1914, 1919 et bien d'autres doctrines sont tirées de la fin des temps décrite dans ce livre biblique. Depuis leur création en 1870 le message central des Témoins de Jéhovah est que "la fin est proche".

Voir l'article : Les Témoins de Jéhovah sont-ils de faux prophètes ?

Ce que dit la Bible

Le point central de la Bible n'est pas Armageddon ou le paradis mais la personne et l'oeuvre de Jésus-Christ. Si effectivement la fin des temps est mentionnée à plusieurs reprises dans l'Ecriture, il ne nous appartient pas d'en déterminer l'imminence. Le Seigneur Jésus nous a d'ailleurs mis en garde contre ceux qui proclameraient cette fin ou son retour soit-disant invisible (Matthieu 24:26, 27; Luc 21:8). Or force est de constater que le message prêché par les Témoins de Jéhovah tourne davantage autour de la présence invisible de Jésus depuis 1914, d'Armageddon et du "paradis terrestre" auquel ils croient qu'autour du véritable évangile biblique : la libération du péché et la réconciliation avec Dieu dans son règne offerte dès aujourd'hui par le sacrifice de Jésus-Christ grâce à la foi. C'est cet évangile qui était prêché au premier siècle et la Bible nous interdit d'en prêcher un autre (1 Corinthiens 15:1-11; Galates 1:6-9; 2 Corinthiens 4:5).

Conclusion

Après analyse de ces dix points voici un récapitulatif sous forme de tableau comparatif entre la religion des Témoins de Jéhovah et le christianisme biblique :

Caractéristiques d'une secte dangereuse Témoins de Jéhovah Christianisme Biblique
Organisation pyramidale OUI NON
Réduction des contacts avec le "monde extérieur" OUI OUI
Règlementation détaillée de l'habillement, de la coiffure, du rasage OUI NON
Se prétend "seule vraie religion" OUI OUI
Peur de quitter le groupe OUI OUI
Punition par le groupe du membre qui décide de partir OUI NON
Division du monde en deux catégories OUI OUI
Utilise abondamment ses propres écrits OUI NON
Interdit la lecture des écrits critiques OUI NON
Discours apocalyptique au coeur du message OUI NON

Que conclure ? Nous constatons que le christianisme biblique, même si il remplit certains critères, ne peut certainement pas être décrit comme une religion sectaire. De fait, il remplit à peine la moitié des critères alors que les Témoins de Jéhovah les valident tous. Le simple fait que la Bible encourage les chrétiens à vérifier sans cesse leurs croyances et laisse une large place à la conscience du chrétien en encourageant la "liberté chrétienne" devrait être suffisamment rassurant pour quiconque s'intéresse au christianisme biblique (voir Galates 5).

En revanche, il n'en va pas de même chez les Témoins de Jéhovah qui établissent, au moyen d'une organisation pyramidale, des listes de recommandations et de règles relatives à de nombreux domaines de la vie des adeptes y compris sur des sujets dont la Bible ne parle pas. Les Témoins de Jéhovah pratiquent l'ostracisme des membres qui décident de quitter le mouvement, alors que la Bible n'enseigne rien de tel. Pire, en décourageant fortement la lecture d'écrits critiques ou contradictoires, en étudiant et en citant leurs propres publications plus que la Bible elle-même ils enferment leurs adeptes dans un système de pensée unique. Ce système peut malheureusement aller jusqu'à mettre en danger la vie des adeptes. En effet, dans le cas extrême d'un Témoin de Jéhovah ayant besoin d'une transfusion de sang pour sauver sa vie, comment cette personne peut-elle prétendre donner un "consentement éclairé" si elle n'a jamais eu accès aux arguments contractoires pour les étudier sereinement et prendre une décision qui soit réellement éclairée ?

Parlons également de la barrière entre "croyants" et "non-croyants". Là où la Bible pose cette barrière entre les chrétiens et les non-chrétiens, les Témoins de Jéhovah ont la présomption de se considérer comme "seuls vrais chrétiens" et se permettent donc de mettre cette barrière entre les membres de leur organisation et les non-membres ! Là encore, c'est un comportement typiquement sectaire que l'Ecriture ne peut justifier.

Evidemment, on pourrait ajouter de nombreux critères à ceux que j'ai choisi. Cependant ces dix critères sont suffisamment parlants pour mettre en évidence les réelles dérives sectaires qui existent au sein de l'organisation des Témoins de Jéhovah. Les dangers de telles dérives sont réels et seront d'autant plus importants si l'adepte est fragile mentalement, émotionnellement ou psychologiment. Il faut espérer que dans les prochaines années ces dérives soient de plus en plus médiatisées, voire condamnées, et que cette organisation finisse par assouplir ses règles et doctrines les plus clivantes.


Annexe : ce que répondent les groupes chrétiens souvent qualifiés de "sectes".

Il peut être intéressant de lire la réponse officielle donnée par certains groupes chrétiens aux accusations de "secte" qui leur sont généralement faites.

Secte Moon (Eglise de l'Unification) : une secte assumée

Voici ce que nous lisons sur Wikipédia :

L'Église de l'Unification est une secte.

C'est un groupement religieux, clos sur lui-même et créé en opposition à des idées et à des pratiques religieuses dominantes ;
Les moonistes qui, en se fondant sur la définition selon laquelle une secte est un ensemble de personnes professant une même doctrine (philosophique, religieuse, etc.) acceptent l'appellation de secte, en ajoutant que l'Église de l'Unification est une secte au même titre que toutes les autres Églises existantes. Toutefois, ils dénoncent la comparaison de leur mouvement à une secte telle que décrite plus haut, car ils indiquent que l'Église est ouverte à toute personne, quelles que soient ses convictions philosophiques ou religieuses. Ils indiquent qu'elle a été créée non pas en opposition mais dans la continuité de toutes les religions jusqu'alors établies (christianisme, islam, judaïsme, bouddhisme, etc.). - Wikipédia - Eglise de l'Unification

Scientologie, est-ce une secte ? Leur réponse :

Non. C’est une religion au plein sens du terme.

Le mot « secte » s’emploie d’ordinaire dans un sens péjoratif pour sous-entendre un groupe fermé ou secret avec un nombre restreint de membres et des croyances mystérieuses. Les experts en religion signalent que ce terme est devenu presque vide de sens. En effet, son emploi moderne reflète un préjugé grandissant contre toutes les religions. Par exemple, un rapport du gouvernement en Belgique qualifiait les juifs hassidiques et même la Young Women’s Christian Association (YWCA) de « sectes ». Quant au Parlement français, il a inclus les baptistes sur sa liste.

C’est dans la mesure où elles aident les gens dans leur vie spirituelle que les religions prennent de l’expansion et persistent. Pour remplir cette fonction, les Écritures de la Scientologie sont entièrement codifiées, publiées à grande échelle et à la disposition de tout le monde. En outre, ses Églises et Missions sont toujours ouvertes au public.

La Scientologie est unique du fait qu’elle n’oblige personne à « croire » quoi que ce soit. Au contraire, la Scientologie affirme que chacun devrait penser par lui-même. En Scientologie, ce qui est vrai pour quelqu’un est uniquement ce qu’il a observé personnellement et qu’il sait être vrai pour lui. La Scientologie n’est pas dogmatique ; elle offre une technologie que l’on peut utiliser, et on peut ensuite décider si elle marche pour soi. - scientologie.fr - Site officiel

La réponse des Mormons (Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours)

L'une des définitions pour le mot "secte" dans le "Webster's Dictionary" est "une religion considérée comme non orthodoxe". Etant donné que le Mormonisme n'est pas issu de l'Eglise Catholique ni des églises protestantes, il est vu par certains comme non orthodoxe. Par exemple la définition mormone de la Divinité est différence de celle du Crédo de Nicée accepté par les la plupart des églises catholiques et protestantes. L'étiquette "secte" est souvent appliquée par les opposants à l'Eglise pour tenter de la critiquer ou de la discréditer. Cependant, il peut parfois simplement s'agir d'une incompréhension. De tels malentendus s'évaporent souvent lorsque les gens commencent à se rendre compte des enseignements et croyances de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Le fait que Jésus, le Fils de Dieu, est Sauveur et Racheteur du monde et que nous l'aimons et l'adorons par exemple. Lorsque les gens commencent à voir et à reconnaître ces choses au sujet des Mormons alors leur opinion de l'Eglise change, et les anciens préjugés sont remplacés par une nouvelle compréhension. - Traduit de l'anglais depuis mormon.org - Site officiel

Les Témoins de Jéhovah sont-ils une secte ? Leur réponse :

Le mot « secte » évoque des choses différentes pour les uns et pour les autres. Examinons deux opinions répandues sur les sectes et voyons pourquoi elles ne s’appliquent pas aux Témoins de Jéhovah.

Pour certains, une secte, c’est un mouvement religieux nouveau ou qui dévie de la norme existante. Les Témoins de Jéhovah n’ont pas inventé une nouvelle religion. Au contraire, notre culte suit de près le modèle établi par les chrétiens du Ier siècle, dont l’exemple et les enseignements sont rapportés dans la Bible (2 Timothée 3:16, 17). Nous croyons qu’en matière de norme religieuse, ce sont les Saintes Écritures qui devraient faire autorité.

Pour certains, une secte, c’est un mouvement religieux dangereux, ayant un homme pour chef. Les Témoins de Jéhovah ne considèrent aucun homme comme leur chef. Nous respectons ce principe que Jésus a donné à ses disciples : « Un seul est votre chef, c’est le Christ » (Matthieu 23:10, Segond 21).

Loin d’être une secte dangereuse, les Témoins de Jéhovah pratiquent une religion qui est bénéfique à ses membres ainsi qu’à la société en général. -  jw.org - Site officiel

De la part de ces quatre groupes religieux souvent qualifiés de "sectes" on remarque qu'ils utilisent tous la même stratégie, à savoir se réfugier derrière la définition du dictionnaire. Nous avons effectivement montré dans cet article que tout mouvement religieux est dans le fond une secte. Mais aujourd'hui lorsqu'on qualifie un mouvement religieux de "secte" on fait surtout référence à leurs dérives sectaires dangereuses, qu'elles soient supposées ou réelles ! Sur ce sujet malheureusement, aucun de ces groupes n'apporte de réponse pertinente.


Commentaires  

+8 #1 Pascal 04-12-2016 12:55
2 Corinthiens 5 :13 Examinez-vous vous mêmes, pour savoir si vous êtes dans la foi; éprouvez-vous vous-mêmes.

1 Thessaloniciens 5 : Mais examinez toutes choses,retenez ce qui est bon.

Donc contrairement aux témoins de Jéhovah,Dieu à travers la bible, octroie aux chrétiens la prérogative de questionner la doctrine dans laquelle ils se trouvent afin de ne pas choir aveuglément dans l'erreur .
Signaler à l’administrateur
+3 #2 Louis 22-01-2017 15:57
Effectivement, les témoins de Jéhovah sont bien une secte, car ils encouragent à tout point de vue la séparation envers la société et conseillent le moins de contact possible.

D’un autre coté il ne faut pas oublier la signification du terme « religion », dont la définition est : Se relier à une divinité spirituelle dans le but d’obtenir un salut ou d’être sauvé.
Ce que font également les témoins ! Je rappelle qu’en 2011 ils ont obtenu leurs droits à exercer leur liberté de « religion » et de conscience dans toute l’Union européenne. http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/07/11/2545474_les-temoins-de-jehovah-obtiennent-une-pleine-reconnaissance-en-tant-que-religion.html

Il est bien normal que toutes ces autorités et juges n’aient pas pris la peine d’approfondir les conditionnements subtils auxquels sont soumis les membres.

Comme dictionnaire pour les définitions des termes ( religion et secte ) je conseille ce site qui est très précis également. http://www.cnrtl.fr/definition/religion

:-)
Signaler à l’administrateur
+1 #3 Thomas 09-02-2017 13:24
Bonjour qu ne secte pour vous? Sachiez donc que toutes religions confondues est une secte!et aucune religions actuelles ne vient de Dieu.
Signaler à l’administrateur
+5 #4 Thomas 09-02-2017 13:51
Bonjour cher homonyme :-)

Pour moi la définition d'une secte est celle que je donne en première page de l'article. Cependant il y a plusieurs types de sectes selon qu'elles exercent un contrôle accru ou non sur leurs fidèles. Les sectes qui exercent un niveau de contrôle faible sont celles qui sont couramment appelées "religions" tandis que les celles qui exercent un niveau élevé de contrôle sont celles que l'on désigne généralement aujourd'hui comme des "sectes" (de manière péjorative).

Donc oui sur le papier toutes les religions sont des sectes mais toutes n'exercent pas le même niveau de contrôle sur les adeptes. C'est sur ce niveau de contrôle que tout se joue et c'est quelque chose qui est mesurable comme j'essaie de le montrer avec cet article.

Quand à votre derniere affirmation, c'est votre opinion et je la respecte mais c'est un autre débat :-)

Cordialement

Thomas
Signaler à l’administrateur
0 #5 Nicodème 02-09-2017 15:58
Je vous conseille de lire Pierre Le Coz, auteur de « Le gouvernement des émotions. Et l’art de déjouer les manipulations » qui différencie en être autre secte et religion:

- L'utilisation de l'émotion au détriment de la raison (mais là à mon avis religion et sectes jouent sur le même registre dès qu'il est question de vertu de la foi, car par définition la foi n'a pas justification objective, n'a pas de norme démontrable susceptible d'être pervertie);

- la présence de techniques de manipulation, comme le sentiment trompeur d'être libre, la soumission librement consentie...

Il y a aussi l'idée que la secte propose la rupture là où la religion préconise la continuité.
Ainsi, le type « Eglise » correspond à une institution de salut qui assure pour tous les hommes la transmission d’une histoire
fondatrice, telle la crucifixion et la résurrection du Christ. Elle n’est pas tournée vers l’innovation ou l’exotisme. Une religion se situe au contraire dans la fidélité à un héritage, à la parole d’un prophète ou un Messie. Le fidèle est intégré au groupe par immersion au sein d’une tradition qui lui préexiste. Le présent est placé sous l’autorité du passé. Les nouveaux membres sont incorporés dès leur naissance. Par le baptême, l’individu fait l’objet d’un rituel d’incorporation à la communauté. Il est de facto assimilé à la religion avec le concours de sa famille d’origine. A aucun moment, le nouvel adepte n’a fait l’objet d’une opération de recrutement personnalisée.

C'est la difficulté que ressentent les TJ qui sont "nés dans la vérité", à contrario des recrues adultes. La manipulation dont ils ont été victimes est plus délicate à déceler car en plus ils étaient sous l'emprise naturelle et affective du ou de leurs 2 parents TJ !
Signaler à l’administrateur

Veuillez vous connecter au site (en haut à droite) pour pouvoir poster des commentaires. Merci !

Citation biblique

"Vérifiez toutes choses ; tenez ferme ce qui est excellent."
1 Thessaloniciens 5:21

Connexion

Bienvenue sur jw-verite.org ! Connectez-vous pour pouvoir poster des commentaires et accéder à des contenus exclusifs.

Découvrez la brochure "C'est le don de Dieu"

Découvrez la brochure "Vérifiez toutes choses"

Ce qu'il faut savoir sur les Témoins de Jéhovah - jw.org

logo JW.org

Les Témoins de Jéhovah (jw.org) forment un mouvement pré-millénariste se réclamant du christianisme des origines. Ils sont issus d'un groupe né aux États-Unis dans les années 1870, connu sous le nom d'Étudiants de la Bible. Cette religion est dérivée de l'Adventisme, lui-même issu du protestantisme

Voici quelques unes de leurs doctrines spécifiques...

Lire la suite ici :

Ce qu'il faut savoir sur les Témoins de Jéhovah - jw.org

Liens Web

Outils d'étude

Derniers commentaires

  • Les Témoins de Jéhovah et les "bonnes oeuvres"

    Belzo il y a 2 jours
    pour le siège international de la WT, les bonnes œuvres ça passe souvent par l’incitation à faire des ...

    Lire la suite...

     
  • Pédophilie : amende de 4000$/jour confirmée pour l'organisation "récalcitrante"

    Serge il y a 1 semaine
    Amis témoins, ex-témoins ou non témoins, Sur cette question de la « règle des deux ou trois témoins » ...

    Lire la suite...

     
  • Pédophilie : amende de 4000$/jour confirmée pour l'organisation "récalcitrante"

    Fort il y a 1 semaine
    Merci BELZO pour ton témoignage je partage ton sentiment c'est effectivement l'amour pour Dieu et ...

    Lire la suite...

     
  • Pédophilie : amende de 4000$/jour confirmée pour l'organisation "récalcitrante"

    Eugene il y a 1 semaine
    Bonjour Voici la règle des deux témoins hé oui un violeur n'appelle jamais personne pour tenir la ...

    Lire la suite...

     
  • Pédophilie : amende de 4000$/jour confirmée pour l'organisation "récalcitrante"

    Nicodème il y a 1 semaine
    Dans le même esprit que l'article de Malka sur le piège de la radicalisation et le fait que le ...

    Lire la suite...